Espagne: Juan Carlos abdique en faveur de son fils, le prince Felipe

Le roi Juan Carlos a annoncé son abdication à la télévision
3 images
Le roi Juan Carlos a annoncé son abdication à la télévision - © BORJA - BELGAIMAGE

Le roi d'Espagne Juan Carlos, 76 ans, a confirmé dans un message télévisé lundi qu'il abdiquait en faveur de son fils, le prince Felipe, afin d'impulser le "renouveau" de la monarchie dans une Espagne en crise, après l'annonce surprise faite plus tôt par le gouvernement.

Felipe, prince des Asturies âgé de 46 ans, doit devenir le prochain roi d'Espagne sous le nom de Felipe VI.

"Le prince des Asturies a la maturité, la préparation et le sens de la responsabilité nécessaires pour prendre avec toutes les garanties la tête de l’État et ouvrir une nouvelle étape d'espoir dans laquelle seront alliées l'expérience acquise et l'impulsion d'une nouvelle génération", a déclaré le monarque dans un message diffusé sur la télévision publique.

"Mon fils Felipe, héritier de la Couronne, incarne la stabilité qui est la marque d'identité de l'institution monarchique", a-t-il poursuivi.

"Lorsque j'ai eu 76 ans en janvier dernier, j'ai estimé que le moment était venu de préparer dans quelques mois la relève pour laisser la place à celui qui se trouve dans des conditions parfaites pour garantir cette stabilité", a expliqué Juan Carlos

Alors que l'Espagne affiche un taux de chômage parmi les plus élevés du monde industrialisé, à près de 26%, le souverain a évoqué la "grave crise économique" que traverse le pays depuis 2008.

Profondes cicatrices

Celle-ci "a laissé de profondes cicatrices dans le tissu social mais elle nous montre aussi la voie vers un avenir plein d'espoir", a-t-il dit.

"Tout cela a réveillé en nous un élan de renouveau, de dépassement, de correction des erreurs", a-t-il ajouté, sans faire d'allusion directe au scandale judiciaire qui frappe sa fille cadette, Cristina et son gendre, Iñaki Urdangarin.

"Je souhaite le meilleur à l'Espagne, à laquelle j'ai consacré ma vie entière, et au service de laquelle j'ai mis toutes mes capacités, mon enthousiasme et mon ardeur", a-t-il déclaré.

Exprimant sa "gratitude" à la reine Sofia, son épouse, il a affirmé que son fils Felipe pourrait quant à lui compter "sur le soutien" de la princesse Letizia, avec qui il est marié depuis dix ans.

Juan Carlos, monté sur le trône à la mort de Francisco Franco en novembre 1975, a construit sa popularité en menant la transition de l'Espagne vers la démocratie, avant de connaître une fin de règne marquée par les ennuis de santé et les scandales.

Ecoutez-le (en espagnol) ci-dessous:

 

Un conseil des ministres extraordinaire

"J'espère que dans un délai de temps très court, le Congrès espagnol pourra approuver la nomination comme roi" du prince Felipe, 46 ans, avait déclaré le Premier ministre Mariano Rajoy ce lundi matin en annonçant l'abdication du Roi.

Le roi Juan Carlos "fut le plus grand promoteur de notre démocratie". Il est le "meilleur symbole de notre vie ensemble en paix et en liberté", a ajouté Mariano Rajoy.

Le chef du gouvernement espagnol a convoqué "un conseil des ministres extraordinaire" mardi. Pour ce processus d'abdication, il sera "nécessaire d'approuver une loi organique", a-t-il rappelé.

Hommages à travers l'Europe

Les réactions à l'abdication du roi Juan Carlos ont été unanimes en Europe: tous saluent une figure historique qui a poussé la démocratie dans son pays. 

"Architecte et défenseur de la démocratie, le roi Juan Carlos a été le garant des valeurs fondamentales européennes et du modernisme en Espagne durant les 39 années de son règne", a affirmé José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, dans un communiqué.

"Figure historique, l'Espagne actuelle n'aurait pas été la même sans lui", a ajouté le chef de l'exécutif européen. "Par les valeurs qu'il incarne, (Juan Carlos) représente pour tous les Européens un exemple qui continue de nous inspirer".

"Artisan de la Transition après la dictature franquiste, il a mené son pays sur le chemin des libertés civiles et politiques, de l'intégration européenne et de la modernité", a déclaré François Hollande, président français; après s'être entretenu lundi matin avec Juan Carlos qui "lui a fait part de sa décision d'abdication", a précisé la présidence française dans un communiqué.

"Durant ces près de trente-neuf années de Règne, Juan Carlos a incarné l'Espagne démocratique, à la naissance de laquelle il a pris une part déterminante", a affirmé François Hollande.

Le chef de l'Etat a également "assuré le gouvernement et le peuple espagnols de toute son amitié et de son soutien en ce moment important de la vie politique de leur pays".

Le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, quant à lui, a remercié dans un communiqué le roi Juan Carlos pour "les relations intenses et chaleureuses que la Belgique et l'Espagne ont entretenues sous son règne. (Il) souligne le rôle important que le Roi Juan Carlos a joué dans la restauration de la démocratie en Espagne".

 

RTBF, avec agences

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK