Espagne: charbon, tu deviendras un beau lagon

Espagne: Charbon, tu deviendras un beau lagon !
2 images
Espagne: Charbon, tu deviendras un beau lagon ! - © Tous droits réservés

Stopper l’extraction du charbon tout en réhabilitant les sites miniers. C’est possible. En Galice, un ancien gisement a été transformé en lagon artificiel. 200 mètres de profondeur pour une superficie équivalent à 200 terrains de football. Il a fallu 8 ans pour faire de ce site un espace naturel unique.

La vallée d'As Encrobas dans la municipalité de Cerceda. Ici, l’extraction du charbon a commencé en 1977. Pendant plus de trente ans, les habitants de la région ont vécu à côté des camions dans le bruit des machines. Xosé Prego, résident et ancien ouvrier, se souvient encore de l’arrivée des responsables du site minier. " Nous étions très inquiets à cause des achats obligatoires de terrains. Nous avons eu des négociations difficiles avec la société responsable. Une fois cette phase d’achat terminée, ils ont commencé à exploiter la mine ".

Pendant près de 30 ans, 94 millions de tonnes de charbon seront extraites du bassin. La moitié de la population de la région y travaille. Aujourd’hui, il ne reste qu’un grand trou de 200 mètres de profondeur. Et aussi un rêve : en faire un grand lagon artificiel qui régénérerait tout cet espace. " Les riverains pensaient qu’on allait stocker de mauvaises choses dans le bassin, se souvient Xosé Prego. Nous étions méfiants. La mine était très grande ... Mais tout a changé quand on nous a dit que cette zone serait une lagune " 

Un long processus

Le processus de réhabilitation a été réalisé en deux phases. D’abord il a fallu replanter la flore et la faune dans des terres incultivables. Ensuite, le bassin de la mine a été comblé en détournant les rivières et les ruisseaux vers le lagon. Roberto González, directeur adjoint des ressources humaines de Naturgy était aux commandes de l’opération. " C’était une mine très profonde, un grand bassin. On parle de plus de 200 mètres de profondeur, sans vie à l'intérieur. Nous avons réussi à créer de la vie avec l'eau : dans l'ancienne mine et dans le lac. C’est un exemple. "

La lagune a été créée pour alimenter environ 400 000 habitants. Le réservoir fournit de l'eau à la ville de La Corogne, qui se trouve à 13 kilomètres en aval. Dès le début, le contrôle de la qualité de l'eau a été considéré comme essentiel. Une équipe de l'Université de La Corogne a élaboré un projet détaillé pour valoriser le site.

On peut nager, pêcher ?

Dix ans après la fin de l'exploitation, la société Naturgy est sur le point de rendre cet espace réhabilité aux habitants de Cerceda. Un millier d'hectares ont été réhabilités, avec une lagune de qualité, avec 839 espèces de faune et de flore qui font de cette région un espace naturel unique. Reste à présent à envisager l’avenir et comment pourrait se développer cet écosystème.

Amusé, Xosé Prego raconte. " Les riverains demandent. Peut-on nager ? Faire du sport … Et les pêcheurs veulent pêcher ! "

Il faut en effet réfléchir à l’impact que ces activités éventuelles auront sur l’eau, la masse d’eau et l’écosystème. La lagune de Meirama est l’un des projets environnementaux les plus importants développés en Espagne. Il devrait redynamiser l’économie et le tourisme. Une nouvelle vie pour la région...

A voir dans l’émission " EuropeS " ce dimanche 16 décembre sur la Trois à 23h20.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK