Espagne: 377 ans de prison pour "Txeroki", ex-chef militaire de l'ETA

L'ex-chef militaire d'ETA, "Txeroki" a été condamné à 377 années de prison
L'ex-chef militaire d'ETA, "Txeroki" a été condamné à 377 années de prison - © Tous droits réservés

L'ancien chef militaire de l'organisation indépendantiste basque armée ETA, Garikoitz Aspiazu, alias "Txeroki", a été condamné vendredi à 377 ans de prison pour 21 tentatives d'assassinat et actes terroristes, a annoncé la justice espagnole.

Garikoitz Aspiazu Rubina, alias "Txeroki", avait été transféré en mai de France vers l'Espagne, à titre temporaire, à la demande de la justice espagnole.

Le tribunal madrilène de l'Audience nationale "a condamné Garikoitz Aspiazu Rubina, +Txeroki+, en tant qu'auteur de 20 tentatives d'assassinats terroristes et d'un délit d'actes terroristes", selon la décision diffusée à la presse.

Le tribunal cite le cas de la tentative d'assassinat en février 2002 du maire de Portugalete (nord de l'Espagne), Mme Ester Cabezudo.

Selon ce texte, le tribunal "considère comme prouvé que dans les premiers mois de 2002, Garikoitz Aspiazu Rubina a rejoint le commando Olaia de l'ETA aux côtés de Idoia Mendizábal et d'Asier Arzalluz".

"Les membres du commando Olaia ont décidé de poser une bombe sur le passage du maire de Portugalete", poursuit le tribunal, précisant que l'opération n'avait "pas atteint son objectif".

L'ETA, considérée comme terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis, est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans d'attentats pour l'indépendance basque.

Le groupe armé observe officiellement depuis janvier 2011 un cessez-le-feu unilatéral, jugé insuffisant par Madrid qui réclame l'abandon définitif et sans condition de la violence. Le dernier attentat de l'ETA remonte à août 2009.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK