Erdogan dit vouloir rencontrer Poutine "en face à face" au sommet sur le climat

Le président turc Tayyip Recep Erdogan, le 26 novembre 2015 au Palais présidentiel à Ankara
Le président turc Tayyip Recep Erdogan, le 26 novembre 2015 au Palais présidentiel à Ankara - © ADEM ALTAN

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé vendredi le souhait de rencontrer "en face à face" son homologue russe Vladimir Poutine au sommet sur le climat de Paris pour parler de l'incident aérien qui a opposé leurs deux pays.

"J'aimerais rencontrer M. Poutine lundi en face à face à Paris pour parler", a déclaré M. Erdogan, "je ne voudrais pas que ce problème nuise à nos relations".

Les relations entre Ankara et Moscou traversent une grave crise depuis que l'aviation turque a abattu mardi un chasseur-bombardier russe Sukhoï Su-24 tout près de sa frontière avec la Syrie.

M. Erdogan a répété vendredi que l'armée turque "ne connaissait pas la nationalité" de l'appareil et qu'elle n'avait pas "délibérément abattu un avion russe", ne faisant qu'"appliquer les règles d'engagement" en vigueur.

Furieuse, la Russie accuse depuis l'incident la Turquie d'avoir partie liée avec l'EI et exige des excuses, que le président turc Recep Tayyip Erdogan a d'ores et déjà écartées.

Le président turc a en retour jugé "inacceptables" ces critiques et accusé Moscou de "jouer avec le feu" en soutenant le régime de Bachar al-Assad.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a affirmé plus tôt que son pays allait "travailler" avec la Russie pour "apaiser les tensions", dans une tribune publiée vendredi dans le quotidien britannique The Times.

La Russie rétablit l'obligation de visas pour les Turcs

De son côté, la Russie a décidé de rétablir les visas pour les Turcs, mettant fin au régime d'exemption en vigueur entre les deux pays, a annoncé vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Cette décision s'appliquera à partir du 1er janvier", a précisé M. Lavrov lors d'une conférence de presse avec son homologue syrien Walid Mouallem.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK