Thaïlande: les 12 enfants et leur entraîneur sont sortis de la grotte sains et saufs

Les secouristes ont communiqué la bonne nouvelle en début d'après-midi ce mardi : les cinq dernières personnes du groupe de jeunes footballeurs sous terre depuis plus de deux semaines ont toutes été évacuées avec succès.  

"Les 12 Sangliers sauvages et leur entraîneur ont été extraits de la grotte", ont annoncé les commandos de marine thaïlandais, au cœur de l'opération, sur leur page Facebook (l'équipe de football des enfants s'appelle les "Sangliers sauvages").

Un médecin et trois hommes des commandos de la marine thaïlandaise restés auprès du groupe depuis leur découverte en début de semaine dernière devaient également sortir.

Un sauvetage de trois jours 

L'opération d'extraction aura duré trois jours, les enfants étant évacués chacun par deux plongeurs professionnels, sur un parcours très difficile, supposant de longs passages de plongée.

Entre boyaux inondés et passages étroits dans lesquels il faut se faufiler, le parcours, de plusieurs kilomètres, était semé d'embûches et prenait cinq heures retour à un plongeur aguerri. 

Pendant plusieurs jours, les secouristes avaient repoussé la date du lancement de l'opération, préférant envoyer des plongeurs prendre soin des enfants sur leur bout de rocher, le temps d'essayer de faire baisser le niveau de l'eau.

Une course contre la montre face à la montée des eaux

Les footballeurs des "Sangliers sauvages" avaient passé neuf jours dans les tréfonds de la grotte avant que deux plongeurs britanniques ne réussissent à les rejoindre en début de semaine dernière. Emaciés mais en vie, ils étaient perchés sur un promontoire, à plus de quatre kilomètres de l'entrée du vaste réseau souterrain.

Après cette découverte, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, percer des tunnels dans la montagne ou attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson. 

Mais face à la menace de nouvelles pluies et à la baisse des niveaux d'oxygène dans la chambre où le groupe avait trouvé refuge, les autorités ont décidé dimanche de tenter le tout pour le tout.

Les garçons secourus sont en bonne santé

Les jeunes évacués sont tous en quarantaine à l'hôpital, dans l'attente de voir s'ils sont porteurs d'infections. Deux sont traités pour des signes de pneumonie. Et ils portent des lunette de soleil le temps de s'accoutumer au jour.

Ils sont affaiblis, même si dans l'ensemble leur état de santé est jugé bon. 

Drones utilisés par des médias gênant les opérations

Les secouristes ont critiqué l'usage de drones par certains médias lors de l'opération d'évacuation lundi, qui ont pour certains gêné les hélicoptères évacuant les enfants. La police a annoncé mardi mener une enquête sur l'utilisation de deux drones envoyés pour tenter d'avoir des images des enfants. 

"Nous enquêtons là dessus. Qui que ce soit, nous vous demandons d'arrêter", a déclaré mardi devant la presse un haut responsable de la police, Churat Pangao.

L'association des journalistes audiovisuels de Thaïlande a appelé mardi les reporters, par centaines sur place, à "s'en tenir strictement à l'éthique et à respecter la vie privée de ceux impliqués dans cette épreuve".

Les douze enfants et leur entraîneur de 25 ans s'étaient retrouvés bloqués dans le vaste réseau souterrain le 23 juin par la montée des eaux. Les nouvelles pluies qui tombaient mardi ajoutaient à l'urgence des opérations pour sauver le dernier groupe toujours pris au piège. 

Le premier ministre thaïlandais s'est rendu sur place, près de la grotte, pour saluer les sauveteurs:

Recherches à l'intérieur de la grotte thaïlandaise, ce 10 juillet

(Source: Elon Musk - APTN)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK