Enfants dans les camps en Syrie : plusieurs enfants exfiltrés par les militaires français

Enfants dans les camps en Syrie : plusieurs enfants exfiltrés par les militaires français
Enfants dans les camps en Syrie : plusieurs enfants exfiltrés par les militaires français - © IBRAHIM CHALHOUB - AFP

Les autorités françaises ont rapatrié vendredi 15 mars plusieurs enfants de jihadistes, « orphelins et isolés, âgés de 5 ans et moins, qui se trouvaient dans des camps du nord-est de la Syrie », a annoncé le ministère des Affaires étrangères. Selon nos informations, 5 enfants ont été rapatriés, 3 garçons et 2 filles.

Marie Dosé, l’avocate de la famille d’une enfant d’une Française morte en Syrie et rapatriée vendredi en France a fait part à l’AFP de son « immense soulagement », tout en exprimant sa « terrible angoisse » sur le sort des enfants de jihadistes toujours sur place.

« Je suis partagée entre l’immense soulagement de voir cette petite fille revenir ici et la terrible angoisse de savoir tous ces enfants encore sur place », a déclaré Marie Dosé, l’avocate de la famille d’une orpheline de 5 ans rapatriée vendredi avec d’autres enfants de jihadistes. « C’est un premier pas et rien d’autre. Il en reste des dizaines d’autres » dans des camps dans le nord-est de la Syrie, a-t-elle souligné.

Cette fillette « était jusque-là prise en charge par une femme au camp d’Al-Hol, qui a recueilli cette orpheline comme sa fille, elle lui a sauvé la vie », a poursuivi Marie Dosé, soulignant que « sa mère est morte dans les bombardements il y a plusieurs mois ».

« Il ne peut pas y avoir de discrimination entre les enfants orphelins et les enfants dont la mère est toujours vivante. Ils doivent tous être rapatriés et vite avant qu’il ne soit trop tard », a-t-elle insisté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK