Enfants coincés dans une grotte en Thaïlande: quatre autres enfants sont sortis

Enfants coincés dans une grotte en Thaïlande: "De bonnes nouvelles dans quelques heures"
Enfants coincés dans une grotte en Thaïlande: "De bonnes nouvelles dans quelques heures" - © YE AUNG THU - AFP

Quatre autres garçons ont être extraits ce lundi, sur des civières, de la grotte en partie inondée, dans le nord de la Thaïlande, où leur groupe de 12 adolescents et leur entraîneur de football ont été pris au piège le 23 juin, ont confirmé les autorités sur place.

Selon un témoin impliqué dans les opérations de secours les évacuations sont à présent clôturées pour aujourd'hui.  

Dimanche, 4 jeunes avaient été dégagés du complexe de grottes et de tunnels.

Il en reste encore quatre à secourir, plus leur entraîneur.

Dans la nuit, de fortes pluies ont détrempé la grotte de Tham Luang, située dans la province de Chiang Rai, ce qui augmente le danger dans cette "guerre contre l'eau et la montre" pour sauver les garçons de l'équipe de football des "Wild Boars"

>>Á lire aussi: "On est dans quelque chose qui est tout à fait nouveau comme type de secours"

Des enfants "tenus à l'écart" de leurs parents

Les enfants secourus ont été pris en charge à l'hôpital de Chiang Rai.

Les quatre premiers vont bien, a assuré le chef de la cellule de crise, Narongsak Osottanakorn, même s'ils sont "tenus à l'écart" de leurs parents, afin d'éviter qu'ils ne soient contaminés, vu leur état de faiblesse.

"Les médecins envisagent de permettre aux familles de leur rendre visite, mais séparés par une vitre", a-t-il dit.

Pour les quatre autres, aucune information n'a été transmise pour l'instant.

Une exploration pour fêter un anniversaire?

La mère d'un des enfants pense que le groupe a décidé d'explorer la grotte après leur entraînement de football pour célébrer son 16ème anniversaire. Ils se sont alors retrouvés piégés par la montée des eaux dans ce réseau situé à la frontière avec la Birmanie et le Laos.

Après leur découverte par les plongeurs britanniques, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, percer des tunnels dans la montagne ou attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson. 

Mais face à la menace de nouvelles pluies et à la baisse des niveaux d'oxygène dans la chambre où le groupe a trouvé refuge, les autorités ont décidé dimanche de tenter le tout pour le tout, jugeant les conditions idéales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK