En Syrie, des écoliers fauchés par un tir d'obus du régime

Des enfants sur le site d'un bombardement du régime qui a tué au moins quatre écoliers selon l'OSDH, le 31 octobre 2017 à Jisrine en Syrie
2 images
Des enfants sur le site d'un bombardement du régime qui a tué au moins quatre écoliers selon l'OSDH, le 31 octobre 2017 à Jisrine en Syrie - © Amer ALMOHIBANY

Au moins quatre écoliers ont été tués mardi par un tir d'obus du régime syrien sur une ville assiégée de la Ghouta orientale, région rebelle à l'est de Damas où les enfants sont déjà frappés de malnutrition et de maladies.

"Un obus tiré par les troupes du régime s'est abattu à l'entrée d'une école dans la ville de Jisrine au moment où les enfants quittaient l'établissement, tuant quatre écoliers", a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Cartables tachés de sang

Un photographe de l'AFP qui s'est rendu à l’établissement a vu les corps d'au moins quatre enfants, des cartables d'écoliers frappés du sigle de l'Unicef et des chaussures d'enfant tachés de sang. En arrivant à l'hôpital, un homme ayant appris la mort de son fils a commencé à crier et les personnes présentes peinaient à le calmer. Dans la Ghouta orientale, l'aide humanitaire parvient au compte-goutte en raison du siège de l'armée. Lundi, des dizaines de camions transportant de l'aide humanitaire pour 40.000 personnes ont pu entrer dans cette zone rebelle.Autrefois région agricole importante pour la Syrie, la Ghouta orientale est assiégée depuis 2013 par les troupes gouvernementales, après sa prise de contrôle par les rebelles. Ce siège a provoqué une flambée des prix des produits locaux et de contrebande. La guerre complexe en Syrie a fait plus de 330.000 morts depuis 2011.

Panique et prise en charge des jeunes blessés après le bombardement meurtrier à Jisrine (Syrie)

Syrian Civil Defense- Baladi News

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK