En réponse à des tirs de roquette, Israël ferme la zone de pêche au large de Gaza

L'armée israélienne a fermé lundi la zone maritime de la bande de Gaza, empêchant ainsi les pêcheurs de sortir en mer. Cela intervient après des tirs de roquettes lancés depuis plusieurs jours depuis l'enclave palestinienne vers Israël.

La zone maritime a été fermée "complètement et jusqu'à nouvel ordre", a indiqué dans un communiqué le Cogat, organe israélien relevant du ministère de la Défense, chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens. "Cette décision a été prise en réponse à la poursuite des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien pendant la nuit", est-il précisé dans le communiqué. Israël impose un strict blocus terrestre, maritime et aérien à l'enclave palestinienne de deux millions d'habitants contrôlée par le mouvement islamiste Hamas depuis plus d'une décennie. La zone de pêche autorisée, au-delà de laquelle la marine israélienne arraisonne les bateaux, varie en fonction des tensions.

Cinq roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël dans la nuit de dimanche à lundi. Plusieurs roquettes avaient également été tirées sur l’État hébreu dans la nuit de samedi à dimanche, et une trentaine dans la nuit de vendredi à samedi, suivies de représailles israéliennes. Ce regain de tensions entre Israël et le Hamas coïncide avec des heurts ces derniers jours à Jérusalem impliquant juifs d'extrême droite, Palestiniens de Jérusalem Est et forces de l'ordre. L’État hébreu avait rouvert début septembre la zone de pêche autorisée au large des côtes de Gaza, à 15 miles nautiques, dans le cadre d'un accord avec le Hamas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK