En Jordanie, ils récupèrent des restes d'hôtels de luxe pour les plus démunis

En Jordanie, ils récupèrent des restes d'hôtels de luxe pour les plus démunis
En Jordanie, ils récupèrent des restes d'hôtels de luxe pour les plus démunis - © Tous droits réservés

En Jordanie, cette ONG a trouvé une solution pour aider les plus démunis tout en réduisant le gaspillage.

Sensibiliser au gaspillage et à la pauvreté

Distribuer des repas d’hôtels de luxe aux plus démunis…C’est ce que fait l’ONG Family Kitchen, à Amman, en Jordanie. En 2014, pendant le Ramadan, l’association a distribué 40 000 repas. Ce nombre est en constante augmentation. 

Comment l’association procède-t-elle ? Family Kitchen fait le tour des hôtels 5 étoiles pour se procurer les restes de repas prêts à être mis à la poubelle. 

En effet, jusqu'au tiers de la nourriture pouvait parfois être jeté. L'ONG entend donc sensibiliser à la fois au gaspillage et à la pauvreté. “Nous essayons de faire un pont entre ces deux problèmes, en montrant aux gens que le gaspillage est un problème. Ce que nous faisons, c'est que nous éliminons ce gaspillage, nous récupérons la nourriture et la fournissons aux personnes qui en ont désespérément besoin“, explique Bandar al-Sharif, le fondateur de Family Kitchen. 

20 % de la population sous le seuil de pauvreté 

En Jordanie, 20 % de la population vit sous le seuil de pauvreté et un tiers est en "pauvreté transitoire ". Cela signifie qu’un tiers de la population passe sous le seuil de pauvreté en période hivernal, lorsque les dépenses en énergie puisent dans leurs ressources. Ces chiffres pourraient être amenés à augmenter avec l'arrivée des nombreux réfugiés venus de la Syrie voisine. “Je fais partie de ceux qui ont beaucoup bénéficié de cette campagne. J'ai réussi à économiser de l'argent. Pendant le Ramadan, je n'avais pas besoin d'acheter beaucoup de nourriture ou de faire beaucoup de courses, nous recevions la plupart de nos repas de la charité, nous venions tous les jours et recevions notre repas“, explique une réfugiée syrienne. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK