En France, une coopérative veut relancer une ligne de train délaissée par la SNCF

En France, une coopérative veut relancer une ligne de train délaissée par la SNCF
En France, une coopérative veut relancer une ligne de train délaissée par la SNCF - © THOMAS SAMSON - AFP

Le réseau ferré français est immense et compte son lot de voies mal entretenues, voire carrément délaissées. Dans les zones rurales, les trains se font de plus en plus rares. C’est pourquoi la coopérative Railcoop s’est lancée dans un projet étonnant : exploiter sa propre ligne de chemin de fer.


►►► À lire aussi : Voiture, vélo, transports en commun, marche... comment les Belges envisagent-ils l'après-confinement ?


L’idée, comme le rapportent nos confrères de France Info, est simple : prendre en charge des trajets sur la ligne Bordeaux-Lyon, d’ici deux ans. Car, chez nos voisins français, le rail sera ouvert à la concurrence dès cette année. Quelque 1200 personnes ont déjà apporté leur soutien et réuni environ 330.000 euros de capital.

"L’ambition de Railcoop est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités, peut-on lire sur le site internet de la coopérative. Concrètement, Railcoop fera rouler des trains de voyageurs, trains de nuit, trains de fret, qui circuleront sur l’infrastructure existante."

La transition écologique est une tendance de fond

Les petits trains faisant les grands réseaux, l’entreprise compte d’abord mettre au point une ligne de fret entre Figeac (dans le département du Lot) et Toulouse (en Haute-Garonne). "On transportera par rail des gravats ou du matériel métallique, détaille Alexandra Debaisieux, l’un des porteurs du projet cité par France Info. On ne fera pas l’économie totale de la route, mais on cherche un modèle coopératif avec les collectivités locales…"

Un pari risqué, à l’heure où la crise sanitaire a fragilisé l’économie et sur des lignes délaissées par la compagnie historique SNCF ? Les créateurs de Railcoop restent confiants. "La transition écologique est une tendance de fond. Elle ne va pas être perturbée par la crise", affirme-t-on du côté de la coopérative.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK