En Espagne aussi, un carnaval critiqué pour des uniformes nazis et des tenues de camp de concentration

Le cortège carnavalesque de Las Mesas s’attire les critiques. Certains participants d’un carnaval ont ainsi défilé à Cuenca en uniformes nazis ou en tenues de prisonniers des camps de concentration, ce qui a rapidement suscité des critiques d’Israël. Le groupe en question avait choisi comme thème l’holocauste, certains marchant habillés en nazis, d’autres dansant dans des vêtements inspirés par le costume à rayures des détenus des camps de la mort et agitant les couleurs israéliennes.

Leur char arborant une "Menorah", le chandelier à 7 branches, ainsi que des cheminées de fours crématoires était muni d’un panneau expliquant que la performance était "en mémoire des six millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui sont morts lors de l’Holocauste. Ils seront toujours dans nos pensées".

L’ambassadeur d’Israël en Espagne a qualifié sur Twitter les faits de "répréhensibles", de "performances dégoûtantes qui banalisent l’Holocauste" et "se moquent des six millions de Juifs tués par les nazis."

Le groupe en question, cité par El Pais, a indiqué pour sa défense qu’il voulait "honorer les victimes de l’un des événements les plus honteux de l’histoire humaine". "Ne pas s’en souvenir ne fera pas en sorte que cela n’arrive pas. Nous présentons cette question comme un simple fait historique, sans prétendre faire aucune sorte d’allusion politique, ou qui pourrait être offensant ou blessant pour quelqu’un", a-t-il déclaré. Le conseil communal a depuis estimé que l’objectif n’a pas été atteint. La plateforme des juifs espagnols Enlace Judio estime aussi qu’il s’agit d’une banalisation de l’holocauste.

Ce spectacle intervient deux jours après le défilé de caricatures juives au carnaval d’Alost, critiqué de toute part, sur les réseaux et dans la presse, par les organisations juives mais aussi par le gouvernement belge et l’Union européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK