En 1989, des Berlinois de l'est rapportaient les livres empruntés en 1961

Le jour où des Berlinois de l'est ont rendu des livres à la bibilothèque à l'ouest
Le jour où des Berlinois de l'est ont rendu des livres à la bibilothèque à l'ouest - © Tous droits réservés

L'Amerika Gedenkbibliothek, la plus grande bibliothèque publique de Berlin-Ouest, ne s'attendait certainement pas à un tel succès au lendemain de la chute du Mur, le 9 novembre 1989. Des centaines de Berlinois de l'est sont venus s'y inscrire et, parmi eux, certains en ont profité pour rapporter les ouvrages qu'ils avaient empruntés en 1961, peu de temps avant la construction du Mur.

En 1989, Ingrid Bellenbaum travaillait au comptoir de prêt de l'Amerika Gedenkbibliothek, à Berlin-Ouest. Le matin du 10 novembre, elle apprend la nouvelle : le Mur est tombé la veille en soirée. Elle décide alors de rejoindre ses collègues pour fêter l'événement autour d'un petit-déjeuner.

Pendant que ces collègues au repos ce vendredi gagnent Berlin-Est, Ingrid doit se placer derrière son guichet et s'apprête à recevoir une visite inattendue. "Nous avons ouvert les portes de la bibliothèque et la première personne qui est entrée était un lecteur de l'ex-RDA, raconte-t-elle. Un vieil homme aux cheveux blancs est venu vers moi, a posé deux livres sur le comptoir et dit : 'Je ne pouvais pas jeter les livres par-dessus le Mur, je veux maintenant pouvoir enfin dire la vérité. J'étais étudiant à l'Université Humboldt, j'ai emprunté les livres ici quelques jours avant la construction du Mur. Je les ai traités avec soin, rangés dans ma bibliothèque'."

L'homme rapportait deux ouvrages : "La mort à Venise", de l'écrivain allemand Thomas Mann et "La question juive", du philosophe Friedrich Wilhelm Förster. Entre leurs pages, une petite fiche bristol qui indiquait "9.SEP.61", soit la date à laquelle il était censé les restituer à l'Amerika Gedenkbibliothek. Il les avait donc empruntés le 9 août 1961, autrement dit trois jours avant la construction du Mur, dans la nuit du 12 au 13 août 1961.

Et voilà que 28 ans plus tard, il était de retour. "Il était très ému, commente Ingrid. Je ne m'étais encore jamais autant réjouie de voir des livres rendus avec du retard. On pouvait voir sur le visage de l'homme qu'il était très soulagé."

Des centaines d'inscription

Relayée par le quotidien de Berlin-Ouest "BZ" cinq jours plus tard, l'histoire a eu son petit retentissement, si bien qu'une vingtaine de personnes sont également venues rapporter les livres empruntés. Mais, surtout, des centaines de Berlinois de l'est ont fait la file pour s'inscrire dans cette bibliothèque.

Le succès fut tel que les ouvrages sont venus à manquer. "Nous n'avions pratiquement plus de livres dans les étagères. Ces nouveaux lecteurs étaient assoiffés de savoir, il y avait par exemple beaucoup d'étudiants qui venaient emprunter des ouvrages spécialisés", raconte Ingrid Bellenbaum.

Un témoignage de plus de la soif de liberté des Allemands de l'est après la chute du Mur de Berlin.

T.M. avec Slate

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK