Empoisonnement d'un ancien espion russe: l'Europe et les USA solidaires avec la GB

Le Conseil de sécurité de l'ONU convoqué en urgence à la demande de Londres.
Le Conseil de sécurité de l'ONU convoqué en urgence à la demande de Londres. - © TIMOTHY A. CLARY - AFP

A New York, lors d'une session du Conseil de sécurité de l'ONU convoquée en urgence à la demande de Londres, les Etats-Unis, "solidaires du Royaume-Uni", ont eux aussi affirmé que la Russie était "responsable" de cet empoisonnement.

De leur côté, l’Allemagne, la France, la Pologne, les Pays-Bas et la Suède ont apporté leur "total soutien" à Londres.

Depuis Paris, mercredi soir, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a d'ailleurs réitéré le soutien de la France : "Nous avons pleine confiance dans les investigations que conduisent nos partenaires britanniques. Dans les heures qui viennent, la France sera au plus haut niveau en contact avec les autorités britanniques pour coordonner notre réponse"

Par contre, d’autres pays, comme la Chine ou la Bolivie ont appelé à la prudence. Ils réclament une "enquête indépendante" et "dépolitisée".

"Sans preuves irréfutables, nous n'avons pas à nous justifier"

La Russie, elle, rejette tout en bloc et promet une riposte. Elle accuse Londres de mener une "guerre de propagande". 

"Sans preuves irréfutables, nous n'avons pas à nous justifier", a déclaré l’ambassadeur de Russie à l’ONU. La Russie demande d’avoir accès aux échantillons de l’agent innervant utilisé dans l’empoisonnement. 

L'OTAN réclame des explications

De son côté, l'OTAN parle d’une violation flagrante des accords internationaux, l’alliance militaire atlantique réclame à son tour des explications à la Russie.

Rappelons que la Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé mercredi l'expulsion de 23 diplomates et la suspension des contacts bilatéraux avec la Russie

L’ancien agent double russe et sa fille ont été retrouvés inconscients sur un banc, le 4 mars dernier. Ils sont toujours dans un état critique. Un policier, intervenu sur place, se trouve lui dans un état grave.

Extrait de la déclaration de l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU

Nikki Haley, ambassadrice des USA à l'ONU: "Les Etats-Unis soutiennent totalement la Grande-Bretagne. Les Etats-Unis croient que la Russie est responsable de l'attaque sur deux personnes au Royaume-Uni  à l'aide d'une catégorie d'agent innervant. Des dizaines de civils et les premiers responsables ont été aussi exposés".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK