Elections régionales en France: les bureaux ouverts, le sort en est jeté

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche en France pour le second tour des élections régionales, dernier rendez-vous électoral avant la présidentielle de 2017, avec un Front national (extrême droite) pour la première fois en mesure de l'emporter dans une ou plusieurs régions.

Pour ce scrutin qui se déroule sous état d'urgence, un mois jour pour jour après les attentats les plus meurtriers commis en France (130 morts et des centaines de blessés), 45,3 millions d'électeurs sont appelés à voter.

Mesures de sécurité renforcées

Les mesures de sécurité ont été renforcées autour des bureaux de vote, notamment dans la capitale.

Arrivé en tête dimanche dernier avec un nouveau score historique (27,7%), le Front national, qui ne gère pour l'instant que des exécutifs municipaux, est pour la première fois en mesure de conquérir une voire plusieurs régions.

L'issue de cette consultation à deux tours est suspendue à la participation et à l'ampleur des reports de voix de gauche vers la droite pour faire barrage au Front national de Marine Le Pen dans plusieurs régions.

Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la région Provence Alpes Côte d'Azur (sud) a centre l'attention

Un électeur sur deux et deux tiers des jeunes (18-24 ans) ont marqué leur désaffection pour la politique en boudant les urnes au premier tour le 6 décembre.

Les regards se portent notamment dimanche sur le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (nord) et la région Provence Alpes Côte d'Azur (sud), où la présidente du parti d'extrême droite Marine Le Pen et sa nièce, la députée Marion Maréchal-Le Pen, ont toutes deux dépassé les 40% au premier tour. Dans les deux régions, les socialistes au pouvoir se sont désistés au profit des candidats de droite et des sondages les donnent toutes deux perdantes ce dimanche.

En direct sur la RTBF

La rédaction web de la RTBF a renforcé ses équipes pour vous faire vivre ces élections. Dès 18h00, nous vous communiquerons en direct tous les résultats qui nous parviennent via nos envoyés spéciaux sur place. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK