Elections locales en Angleterre et en Irlande du Nord: les conservateurs et les travaillistes très lourdement sanctionnés

C’est un grand classique de la vie politique : les électeurs profitent de certaines élections pour répondre à une question qui ne leur était pas posée, ou plus exactement pour envoyer un message, généralement de mécontentement, aux partis au pouvoir.

Selon John Curtice, spécialiste des élections en Grande-Bretagne, c’est exactement ce qui vient de se produire : « Nous savions que les électeurs étaient mécontents de la manière dont les conservateurs ont géré le Brexit mais il semble qu’ils sont également mécontents de la réponse du Labour à la position du gouvernement sur le Brexit », a-t-il analysé sur la BBC.

Plus de 900 postes de conseillers perdus!

Selon le dernier décompte effectué par la BBC, ce vendredi, le parti Tory, le parti conservateur de la Première ministre Theresa May, a perdu plus de 900 postes de conseillers locaux par rapport aux précédentes élections, en 2015. Et ce décompte n'est pas encore définitif...Les estimations faites ce matin par la BBC qui envisageait la défaite des conservateurs beaucoup plus cuisante encore que les 450 sièges perdus à ce moment-là étaient donc tout à fait pertinentes.

Brandon Lewis, le président des conservateurs, a expliqué qu’il fallait y voir un « message très clair des électeurs exprimant leur ras-le-bol de la saga Brexit ».

Même si les résultats ne sont pas encore complets, il est clair que les indiscutables vainqueurs en sont les Libéraux démocrates, qui s’opposent à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et réclament un nouveau référendum : ils sont déjà assurés d’avoir remporté au minimum 500 sièges de plus qu’en 2015. Partisans eux aussi d’une nouvelle consultation sur le Brexit, les écologistes ont pour l’instant gagné plus de 160 postes de conseillers locaux, alors que les candidats indépendants progressent d'au moins 300 sièges.

Les résultats définitifs de ces élections, qui portaient sur 248 conseils municipaux en Angleterre, six maires et 11 conseils en Irlande du Nord, soit au total quelque 8.000 sièges municipaux, seront publiés plus tard ce vendredi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK