Elections législatives en Italie: la campagne électorale envahie par les "fake news"

Les services de police spécialisés dans la surveillance d'internet et des réseaux de télécommunications ont bloqué 128 fausses informations en un peu plus d'un mois, rapporte mercredi la presse italienne. La police postale a invité la population à lui signaler des "fake news" afin de vérifier ces informations en ligne. Elle a déjà reçu quelque 600 signalements depuis mi-janvier, qui concernent principalement les élections législatives du 4 mars.

Le mois dernier, la police a inauguré un site internet qui permet aux citoyens de signaler de potentielles fausses informations présentes sur le web. La police postale tente ensuite de vérifier leur véracité avant de les bloquer ou de publier un démenti.

La majorité de ces "fake news" ont pour objectif d'influencer la campagne électorale, analyse le Corriere della Sera. Elles évoquent entre autres de prétendus moyens alloués aux migrants, des députés qui votent pour leurs collègues absents, le démantèlement de l'Arme des carabiniers ou l'absence de certaines formations politiques sur les bulletins de vote des Italiens installés à l'étranger.

Les services de police appellent les citoyens à rester vigilants face à la diffusion virale de certaines informations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK