Elections en Turquie: un poète kurde quitte un pays "amoureux de son bourreau"

M. Odabasi, 53 ans, emprisonné et torturé lors du coup d'Etat militaire de 1980 en Turquie, a affirmé que le peuple turc était "amoureux de son bourreau" Erdogan.
M. Odabasi, 53 ans, emprisonné et torturé lors du coup d'Etat militaire de 1980 en Turquie, a affirmé que le peuple turc était "amoureux de son bourreau" Erdogan. - © ADEM ALTAN - AFP

Le poète et journaliste kurde Yilmaz Odabasi a annoncé dimanche soir avoir "quitté" la Turquie pour s'exiler en France en signe de protestation à la victoire éclatante du parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan aux élections législatives.

"Je suis actuellement en Suisse et j'ai quitté la Turquie à partir d'aujourd'hui en signe de protestation politique", a écrit le poète engagé sur son compte Twitter.

Un peuple "amoureux de son bourreau"

Yilmaz Odabasi, 53 ans, emprisonné et torturé lors du coup d'Etat militaire de 1980 en Turquie, a affirmé que le peuple turc était "amoureux de son bourreau" pour avoir à nouveau voté massivement (49,4%) pour le Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir depuis 2002.

"Moi qui n'ai pas abandonné la Turquie malgré ce que cela m'a coûté depuis le putsch militaire de 80, je suis parti!", a ajouté l'intellectuel, condamné à 18 mois de prison et incarcéré en 1999 pour avoir "insulté" le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk, dans son recueil de poésie "Rêve et vie".

Contre tous les pronostics, l'AKP du président Erdogan a regagné dimanche la majorité absolue qu'il avait perdue cinq mois plus tôt et va pouvoir continuer à gouverner seul la Turquie pendant quatre ans de plus.

Ce succès inquiète les détracteurs du régime, qui lui reprochent sa dérive autoritaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK