Elections en Israël: le parti de Netanyahu accusé de cacher des caméras dans les bureaux de vote

Le principal parti arabe en Israël a déposé une plainte mardi auprès de la commission électorale après que des militants du Likoud, le parti du Premier ministre sortant, eurent été surpris avec des caméras dans des bureaux de vote de secteurs majoritairement arabes.

Plus de 6,3 millions d'électeurs sont appelés aux urnes mardi en Israël où le Premier ministre Benjamin Netanyahu brigue un cinquième mandat.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux paraissent montrer des militants du Likoud (droite) participant au contrôle des opérations de vote et interpellés par d'autres observateurs parce qu'ils cachaient des caméras sur eux.

La commission électorale examine ces accusations et la légalité ou non de la présence de ces caméras dans les bureaux de vote, a dit un porte-parole.

La police israélienne a constaté "un certain nombre de possibles irrégularités dans des bureaux de vote dans la région du nord" d'Israël, selon son porte-parole Micky Rosenfeld.

L'alliance arabe Hadash-Taal a indiqué avoir déposé une plainte en urgence pour demander que ces caméras, illégales selon elle, soient retirées immédiatement. Elle a dénoncé une manoeuvre destinée à intimider les Arabes israéliens et à les dissuader de voter.

Les Arabes israéliens sont les descendants de Palestiniens restés sur leurs terres après la création d'Israël en 1948. Ils représentent environ 17,5% des près de 9 millions d'Israéliens.

Pendant la campagne, le Likoud s'est servi de leur vote comme épouvantail.

"Le Likoud cherche à peser sur le déroulement des élections en encourageant les caméras cachées dans les communautés arabes", a dénoncé Ahmed Tibi, l'un des dirigeants de l'alliance arabe. M. "Netanyahu veut faire baisser le pourcentage d'Arabes se présentant dans les bureaux de vote", a-t-il estimé.

"Il devrait y avoir partout des caméras non-visibles", a au contraire soutenu M. Netanyahu, dans un bureau de vote de Jérusalem.

La commission électorale israélienne est composée de membres des partis politiques. Le représentant du Likoud dans l'organisation a expliqué à la radio qu'il y avait "des soupçons de fraude électorale à grande échelle dans le secteur arabe". "Les caméras sont là pour assurer la transparence des élections", a ajouté Kobi Massar.

Lors des précédentes élections en 2015, M. Netanyahu, le jour même du vote, avait invité ses électeurs à se rendre aux urnes pour contrer le poids des Arabes qui, selon lui, allaient voter "en masse". Ses propos lui avaient attiré de vives critiques, y compris à l'étranger. M. Netanyahu avait ensuite présenté ses excuses.

Benjamin Netanyahu vote, en compagnie de son épouse, dans l'école Paula Ben Gourion, à Jérusalem, ce 09 avril:

Crédits: ILIPBC 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK