Elections en Estonie: confortable victoire de la coalition au pouvoir

La coalition sortante composée du Parti des Réformes (libéral) du Premier ministre Andrus Ansip, et de son allié l'Union Pro Patria et Res Publica (droite), a remporté une majorité de 56 sièges (respectivement 33 et 23) sur les 101 du Parlement.

L'opposition obtient 45 sièges, soit 26 pour le Parti du centre et 19 pour les Sociaux-démocrates.

Aucun autre parti n'a franchi la barre des 5% pour être admis au Parlement qui se trouve désormais composé de 4 partis contre 6 auparavant.

Depuis 2009, Andrus Ansip gouverne avec une coalition minoritaire de 49 sièges sur 101 au Parlement en Estonie.

"Je suis reconnaissant à tous ceux qui ont voté pour le Parti des Réformes. Nous avons obtenu autant de sièges que nous espérions, 33", a déclaré le Premier ministre, soulignant que son parti avait ainsi gagné deux sièges par rapport à 2007.

La reconduite de la coalition semble naturelle mais les leaders des partis concernés ont souligné que les négociations ne seront "pas faciles".

Dans l'opposition, les Sociaux-démocrates gagnent 9 sièges, et en obtiennent 19, alors que le Parti du centre recule de 29 à 26 sièges.

La participation a été de 62,9% des électeurs, soit 573.325, selon la Commission.

Membre de l'Union européenne depuis 2004, l'Estonie est devenue en janvier le 17e membre de la zone euro et le 3e pays ex-communiste à l'avoir intégrée, après la Slovénie et la Slovaquie.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK