Elections au Vénézuela: retour sur "des résultats sans surprise"

Elections au Vénézuela: retour sur "des résultats sans surprise"
Elections au Vénézuela: retour sur "des résultats sans surprise" - © RTBF

Joaldo Dominguez, chercheur en sciences politique à l'ULB et spécialiste de l’Amérique latine était l'invité de la Première lundi matin. Il revient sur les résultats des élections vénézuéliennes et sur la victoire de Nicolas Maduro

Son principal opposant, Henri Falcon, a dénoncé des fraudes, et les pressions sur les électeurs. Le chercheur considère qu'il faut attendre d'avoir des preuves avant tout: "Falcon a accepté un pacte dans lequel 14 partis politiques ont signé pour des garanties électorales. C'est ce que le gouvernement va avancer. La dynamique de l'opposition, quand ils ont gagné les élections, ça a été d'accepter les résultats bien-sûr, mais quand ils perdent..."

"Un mécontentement croissant dans la population"

Une opposition qui n'a pas été assez forte pour contrer Nicolas Maduro. "Ce sont des résultats sans surprise. Mais l'opposition est dans une position très faible maintenant. D'abord, ils ont essayé la voie de la violence et une partie de l'opposition les supportait et une partie de l'opposition les ont supportés dans cette voie. Puis, il y a eu des tensions interne au sein de l'opposition. Et les partisans de l'opposition sentent aussi qu'il n'y a pas un message cohérent", précise Joaldo Dominguez.

48% des vénézuéliens seulement se sont rendus aux urnes. Un taux historiquement faible: "Il y a un mécontentement croissant au sein de la population, avec le gouvernement mais aussi avec l'opposition. Une partie des électeurs du chavisme sont mécontents et n'ont pas voté."

Selon lui, les personnes placent l'économie comme le problème principal du pays. "Tout le monde est d'accord pour dire que la situation n'est pas bonne. (...) Toutes les personnes sont d'accord pour dire qu'il faut prendre des mesures importantes et radicales." 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK