Elections au Canada: démission du chef des indépendantistes québécois

Gilles Duceppe
Gilles Duceppe - © Patrick Doyle (archives EPA)

Le chef des indépendantistes québécois au parlement canadien, Gilles Duceppe, a démissionné lundi soir après sa défaite cuisante et celle de son parti aux élections législatives canadiennes.

Gilles Duceppe a lui-même reconnu sa défaite et aussitôt annoncé, à la surprise générale, sa démission comme chef de son parti, le Bloc québécois (BQ), qui dominait électoralement la province francophone à la Chambre des Communes d'Ottawa depuis 1993.

Le BQ a subi un revers cuisant, passant de 47 députés à la dissolution de la Chambre à seulement deux aux élections de lundi, qui ont été remportés par les conservateurs du Premier ministre sortant Stephen Harper, selon les résultats provisoires d'Elections Canada, l'organisme indépendant en charge du scrutin.

"J'annonce que je quitte mes fonctions (de chef du Bloc)", a déclaré Gilles Duceppe devant ses partisans réunis à Montréal. "Je vous quitte mais d'autres suivront jusqu'à temps que le Québec devienne un pays", a-t-il lancé, pendant que ses partisans scandaient "On veut un pays, on veut un pays".

La déroute du Bloc québécois a largement profité au Nouveau parti démocratique (NPD, gauche), qui a raflé 61 des 75 sièges de la province, ce qui lui a permis de devenir le deuxième parti canadien, avec environ 106 élus dans l'ensemble du pays.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK