Élections américaines : quelles mesures existent aux États-Unis pour éviter la fraude dans le vote par correspondance ?

Les votes par correspondance pourraient être la clé de voûte de l'élection américaine 2020
Les votes par correspondance pourraient être la clé de voûte de l'élection américaine 2020 - © BELGA

Chaque jour qui passe depuis le scrutin du 3 novembre aux États-Unis rappelle à quel point le vote par correspondance est un enjeu essentiel de l’édition 2020 de la course à la Maison Blanche. Tandis que Donald Trump évoque une façon de voter propice à la fraude, qu’en est-il vraiment ? Et comme l’État américain se protège-t-il de bulletins fallacieux ?

Plusieurs mois avant le passage aux urnes, Donald Trump est entré en campagne contre son adversaire démocrate, Joe Biden mais aussi contre le "vote by mail", assurant que des "boîtes aux lettres seraient dévalisées, des bulletins falsifiés et signés frauduleusement".


►►► À lire aussi : Donald Trump contestera-t-il le résultat de la présidentielle américaine ? "On pourrait arriver à un scénario catastrophe"


N’en déplaise à l’actuel locataire de la Maison Blanche, ce mode de vote a remporté un franc succès et près de 100 millions d’Américains ont procédé à un vote anticipé.

L’actuel président s’est toujours montré inquiet par ce mode de vote favorisé, entre autres, par l’épidémie de coronavirus. On peut en effet se dire qu’a priori, il est plus simple d’envoyer un faux bulletin directement dans une enveloppe que de se présenter devant les agents électoraux dans un bureau de vote et de glisser dans l’urne, directement sous leurs yeux, un faux bulletin tandis qu’ils vérifient votre identité sur les listes électorales.


►►► À lire aussi : Présidentielle aux Etats-Unis : Trump a-t-il raison de craindre le vote par correspondance ?


Dans la pratique, le vote par courrier est aussi contrôlé que lorsque le bulletin est glissé dans l’urne le Jour J. D’abord, les modalités pour pouvoir recourir au vote postal diffèrent d’un État à l’autre. Une fois le droit de voter à distance acquis, chaque électeur reçoit une enveloppe dotée d’un code-barres unique. Ce cryptogramme rassemble toutes les informations concernant l’électeur comme son numéro de circonscription et ses numéros d’identification, par exemple.

Le bulletin, différent pour chaque État puisque vous pouvez voter pour différents niveaux électoraux ou référendums selon l’endroit où vous habitez, est ensuite signé et glissé dans l’enveloppe pour être envoyé.

Pour que votre bulletin soit comptabilisé aux États-Unis, vous devez remplir certaines conditions qui varient aussi selon l’État dans lequel vous vivez. Par exemple, dans certains endroits, vous pouvez envoyer votre bulletin de vote jusqu’au jour de l’élection. À New York par exemple, le vote est possible dès le 24 octobre et jusqu’au 1er novembre. Tout vote qui n’est pas envoyé dans ce créneau ne sera pas compté dans le total des votes de l’État.

C’est l’un des facteurs qui rend le comptage des votes particulièrement long pour certains États puisque ces bulletins envoyés le 3 novembre peuvent mettre plusieurs jours à arriver dans les centres de comptage des votes. Dans certains centres de dépouillement, le comptage des votes par correspondance démarre dès leur réception. Dans d’autres, ils ne démarrent que le soir du 3 novembre, lorsque les bureaux de vote ferment leurs portes, c’est le cas notamment de la Pennsylvanie.

Enfin, pour vérifier si leur voix a bien été entendue, les citoyens Américains peuvent se rendre dans un bureau de poste pour vérifier que leur bulletin de vote a bien été enregistré.

Les chiffres des précédentes élections

Pour comprendre ce que représente le vote par correspondance, il est nécessaire de revenir sur les précédentes élections aux États-Unis. Lors du scrutin de 2016, qui a permis à Donald Trump d’obtenir la clé de la Maison Blanche, seulement 1% des votes envoyés par correspondance ont été invalidés, selon Le Monde.

Parmi les raisons évoquées : l’envoi après la date limite, l’absence de signature obligatoire de l’enveloppe de vote ou une signature ne correspondant pas à celle figurant sur les registres de l’Etat.

Concernant la fraude, largement dénoncée par le président sortant avant comme après le passage des Américains aux urnes, 143 cas ont été enregistrés en vingt ans pour le vote postal, Selon l’institut conservateur Heritage FoundationL’Oregon est un bon exemple. Cet Etat, pionnier en matière de vote par correspondance, a expédié plus de 100 millions de bulletins de vote depuis 2000. Et une douzaine de cas de fraude ont été détectés.

Un mode de vote pas neuf mais élargi

Pour le scrutin de 2016, un américain sur cinq a eu recours au vote par la poste pour faire valoir sa voix dans l’élection.

Le vote par correspondance existe depuis de nombreuses années et est même le mode de vote préféré des électeurs dans cinq État. Tous les quatre ans, la majeure partie des habitants du Colorado, d’Hawaï, de l’Oregon, de l’Utah et de Washington ne se déplacent pas jusqu’aux urnes pour voter. Ils reçoivent d’ailleurs automatiquement leur bulletin de vote par la poste avant le jour de l’élection.

Mais ce n’est pas pour autant que les autres États n’autorisent pas de voter en glissant son bulletin dans une enveloppe depuis chez soi. Il faut simplement en faire la demande dans 28 autres États, sans même devoir se justifier.

Mais pour l’élection particulière de 2020, ces chiffres ont grossi : dans neuf Etats les bulletins de vote ont été envoyés directement aux inscrits, sans qu’ils aient besoin d’en faire la demande. Ce sont ainsi le Nevada, le Colorado, le New Jersey, et le Vermont qui se sont ajoutés aux cinq États qui procèdent habituellement de la sorte.


►►► À lire aussi : Le vote anticipé, que ce soit par correspondance ou dans les bureaux, remporte un succès phénoménal aux USA


De 28, le nombre des États où ce type de vote était autorisé est passé à 36. Reste cinq Etats, tous des bastions républicains, où il fallait fournir un motif "valable" pour expliquer le refus de se rendre à un bureau de vote, parmi lesquels le Texas.

Archive sur l’enjeu du vote par correspondance dans notre JT du 03/11/2020 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK