Elections à Moscou: lourd recul pour les pros Kremlin

Les résultats provisoires des élections montrent un réel recul pour les candidats pro régime
2 images
Les résultats provisoires des élections montrent un réel recul pour les candidats pro régime - © KIRILL KUDRYAVTSEV - AFP

Les résultats ne sont pas encore définitifs mais les tendances sont déjà très claires et elles ne sont pas positives pour le pouvoir en place. Ce dimanche, les Moscovites ont pu aller voter pour renouveler l’assemblée parlementaire de Moscou. Le taux de participation était de 21,63%

Des lourdes pertes

Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, au pouvoir en Russie disposait dans la précédente assemblée de 28 sièges auxquels il fallait ajouter 10 élus soi-disant indépendants. Autant dire une très écrasante majorité avec 38 sièges sur 45. Selon les résultats encore provisoires du scrutin d’hier, les élus de Russie Unie sauveraient malgré tout leur majorité en conservant 26 sièges. Cette assemblée locale, la Douma de Moscou ne dispose de toute façon pas d’un pouvoir très étendu. Elle sert plutôt à entériner les décisions prises par le maire de ville, Sergueï Sobianine.

Un scrutin très scruté

Si ces élections ont suscité un vif intérêt, ce n’est donc pas pour leur pur enjeu politique. Mais bien parce que le pouvoir en place a pratiquement systématiquement rejeté les candidatures des membres de l’opposition pour manque de parrainages suffisants. Un prétexte qui a poussé dans la rue des milliers de manifestants durant plusieurs samedis d’affilée. Depuis la mi-juillet, ces mouvements massifs ont tenté de faire plier ces décisions, sans succès. Alexeï Navalny et plusieurs de ces partisans faisaient partie de ces exclus ainsi que l’avocate Lioubov Sobol. Les forces de l’ordre ont à plusieurs reprises opéré des milliers d’interpellations lors de ces rassemblements.

Un usage excessif de la force ?

A tel point que l’ONU, à travers sa Haut-Commissaire aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet exige aujourd’hui une enquête sur le "recours excessif" à la force utilisé par les membres des forces de sécurité lors de ces manifestations. "Je suis préoccupée par les nombreuses arrestations et actions de police" a-t-elle précisé. Plus de 2500 seraient dans le cas, selon l’ONU. "Actuellement, cinq ont été condamnées à des peines d’emprisonnement, et d’autres font face à des accusations criminelles", a détaillé Mme Bachelet.

Le reste du pays

On ne votait pas qu’à Moscou ce dimanche, au total 56 millions de Russes, soit environ la moitié des électeurs potentiels, se sont exprimés. Tout ne s’est pas passé sans encombres, comme à Saint-Pétersbourg notamment, où l’opposition a dénoncé des fraudes électorales. Dans 16 régions du pays, il fallait aussi élire les gouverneurs lors de ces scrutins locaux.

Fermeture d'un bureau de vote moscovite, ce 08 septembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK