Elections 2019: la politique sociale, un des cinq défis de l’Europe

Illustration picture taken during a demonstration organised by several associations and organisations (ACLVB, AABVV, ACV) to demand more social Europe, Wednesday 08 November 2017.
Illustration picture taken during a demonstration organised by several associations and organisations (ACLVB, AABVV, ACV) to demand more social Europe, Wednesday 08 November 2017. - © JASPER JACOBS - BELGA

La campagne pour les élections fédérales et régionales entre dans sa dernière ligne droite. C’est vrai aussi pour les Européennes. Au lendemain du 26 mai, le Parlement européen aura un nouveau visage. Dans les mois qui suivront, les présidents de la Commission et du Conseil (parmi d’autres) seront remplacés. L’Union ainsi remodelée va devoir affronter une série de défis, notamment celui des inégalités.

L’Union Européenne a beau vivre sa septième année de croissance consécutive, le taux d’emploi a beau avoir augmenté, aujourd’hui le chômage des jeunes reste préoccupant, et un Européen sur 6 vit sous le seuil de pauvreté de son pays. Et aux côtés des Européens qui voyagent, qui font des Erasmus, qui sont connectés, il y a ceux qui n’ont pas la possibilité de bouger, d’embarquer dans le train du numérique, avec un sentiment d’être laissé pour compte.

Inégalités entre les régions

A cette inégalité-là, entre citoyens d’un même pays, d’une même ville, s’ajoute une inégalité entre les régions de l’Union européenne, entre l’est et l’ouest par exemple. Dans l’est de l’Union, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie, il y a un sentiment fréquent d’être moins bien lotis, des citoyens de seconde zone. Et, ces ressentiments, c’est un terreau des partis populistes dont des partis antidémocratiques.

Quel impact européen ?

En amont, les grands choix politiques européens peuvent arriver à creuser les inégalités ou les alléger. Faire le choix de la rigueur budgétaire, choisir telle politique commerciale, cela a un impact social dans tel ou tel coin de l’Union européenne.

La libre circulation des travailleurs implique que l’on peut aller travailler partout dans l’Union européenne. Cela apporte un vrai dynamisme économique mais cela met en concurrence un maçon belge et un maçon portugais, un routier français et bulgare.

Autre exemple : pour les entreprises, il n’y a pas de fiscalité commune, et le coût du travail varie d’un pays à l’autre. Elles délocalisent là où elles payeront le moins. Et, il y a des pertes d’emploi dans les lieux désertés.

Quels outils pour réparer cette « casse » sociale ?

Les politiques sociales sont principalement décidées au niveau national, pas au niveau européen.

La commission de Jean-Claude Juncker a tout de même exprimé une volonté, ces dernières années, de développer une politique sociale européenne à travers ce qu’elle a appelé le « socle européen des droits sociaux ». Il s’agit de propositions pour mieux équilibrer vie privée et travail, pour mieux réglementer le travail des travailleurs qui bougent en Europe ou encore pour faciliter l’accès des jeunes à un premier stage ou à un emploi. Un chantier social a débuté mais on n’en est qu’au stade des fondations.

Est-ce qu’il sera poursuivi ? Cela dépendra en partie des élus que les citoyens européens s’apprêtent à choisir.

Est-ce que dans les programmes des partis parlent de cet enjeu ?

Tous les partis, sans exception, évoquent ces enjeux avec des recettes variables. Une proposition revient sous des formes variables : l’instauration d’un salaire minimum européen. L’idée d’un système de chômage européen est aussi souvent évoquée. Il y a également des pistes pour dynamiser certains secteurs de l’économie et harmoniser la fiscalité.

Pour appliquer ces idées, certains partis cherchent comment contourner un obstacle : l’unanimité. En effet, pour adopter certaines de ces propositions sociales ou fiscales, il faut que les 28 états votent à l’unanimité. Or, évidemment, les états qui bénéficient des politiques inégalitaires, ne sont pas prompts à les changer. Il faut se pencher sur les idées des partis mais également sur ce qu’ils proposent pour que ces mêmes idées passent la rampe.

Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

 

Elections européennes: un test électoral en ligne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK