Election présidentielle au Brésil: vers un deuxième tour serré et très polarisé

Les sondages ne s'étaient pas trompés au Brésil. Le candidat de l'extrême-droite Jair Bolsonaro arrive en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 46,1%. L'ancien capitaine d'artillerie espérait toutefois réaliser un raz-de-de-marée pour éviter le second tour. Il n'en est rien. Le 28 octobre il affrontera le candidat de la gauche, Fernando Haddad qui a obtenu 29,2% des votes. L’autre candidat de gauche Ciro Gomes est arrivé à  12% mais tant la droite classique que l’écologiste Marina Silva se sont effondrés.

Une campagne clivante

Jair Bolsonaro a surperformé, selon Frédéric Louault, professeur en science politique à l’Université libre de Bruxelles et membre de l’Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes (Opalc). Et, malgré cela, il dénonce à présent des fraudes, fidèle à son mépris des institutions. Ce qui fait qu'il se pose en favori pour le deuxième tour, explique Frédéric Louault qui prévoit trois semaines de campagne virulente et clivante entre Haddad et Bolsonaro. 

Ce n'est pas gagné

Ce scrutin s'annonce serré, explique Frédéric Louault: la campagne entre les deux tours sera polarisée. Jair Bolsonaro jouera sur l'aversion contre le Parti des travailleurs et Fernando Haddad misera sur le maintien des forces démocratiques, la crainte d'une dérive autoritaire et néo-libérale. Le Brésil de la continuité ou du grand saut dans l'inconnu.

Les avantages respectifs des deux candidats

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK