Bélarus : Loukachenko en tête selon un sondage, l'opposition manifeste

Le président du Bélarus Alexandre Loukachenko a obtenu 79,7% des voix à la présidentielle dimanche, selon un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote, qui accorde à la candidate surprise de l'opposition 6,8% des suffrages. Cependant, le scrutin se poursuit en raison de l'affluence dans certains bureaux de vote, indique la Commission électorale.

Si la plupart des bureaux de vote ont fermé à 20H00 (19H00 en Belgique), certains ont en effet été autorisés à rester ouverts du fait de l'affluence. "J'espère que le vote s'achèvera sans encombre aussi" dans ces endroits, a dit à la télévision publique la présidente de la Commission électorale, Lidia Ermochina.

"La majorité est avec nous", dit la candidate de l'opposition

La candidate de l'opposition à la présidentielle au Bélarus a estimé que "la majorité" de ses concitoyens la soutenait, disant ne pas croire aux indications officielles donnant le président Alexandre Loukachenko très largement en tête.

"Je crois ce que voient mes yeux et je vois que la majorité est avec nous", a dit Svetlana Tikhanovskaïa, réagissant devant la presse à la diffusion d'un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote qui accorde quelque 79,7% des suffrages au chef de l'Etat sortant et à elle 6,8%.

"Je considère que nous avons déjà gagné car nous avons vaincu notre peur, notre apathie, notre indifférence", a-t-elle déclaré après une campagne marquée par une mobilisation jamais vue pour une candidate de l'opposition dans l'histoire récente de cette ex-république soviétique dirigée depuis 26 ans par Alexandre Loukachenko.

Les agences de presse russes et des médias bélarusses hostiles à M. Loukachenko faisaient par ailleurs état de rassemblements dans différentes villes bélarusses, en particulier dans la capitale Minsk où des heurts et des interpellations ont eu lieu.

La police a été déployée en nombre avec des moyens antiémeutes, notamment à Minsk, le pouvoir ayant mis en garde contre tout rassemblement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK