Egypte: Mohamed Morsi dit respecter l'annulation du décret présidentiel

Photo de la présidence égyptienne montrant Mohamed Morsi (d) et le président de la Cour de Cassation, le 11 juillet 2012 au Caire
Photo de la présidence égyptienne montrant Mohamed Morsi (d) et le président de la Cour de Cassation, le 11 juillet 2012 au Caire - © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a indiqué mercredi respecter la dernière décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) qui a suspendu son décret ordonnant le rétablissement du Parlement invalidé par cette même cour, selon un communiqué de son bureau.

"Même si le jugement de la cour constitutionnelle hier revient à empêcher le Parlement d'assumer ses responsabilités, nous respectons cela parce que nous sommes un Etat de droit", a indiqué la présidence dans un communiqué.

Le 14 juin, la HCC avait invalidé le Parlement, dominé par les islamistes, en raison d'un vice dans la loi électorale, et le Conseil suprême des forces armées (CSFA) s'était alors attribué le pouvoir législatif, provoquant la colère de ceux qui veulent voir les militaires quitter la politique.

Dimanche, huit jours après sa prise de fonction, M. Morsi, issu des Frères musulmans, a ordonné par décret le rétablissement du Parlement, et l'Assemblée du peuple dissoute s'est réunie mardi en présence de députés des Frères musulmans et des fondamentalistes salafistes.

Mardi soir, la HCC a contre-attaqué et suspendu le décret présidentiel.

AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK