Egypte: le nouveau gouvernement a été investi

Manifestation au Caire le 15/07/2011
Manifestation au Caire le 15/07/2011 - © Khaled Elfiqi (EPA)

Un nouveau gouvernement a prêté serment en Egypte. C'est la réponse de la junte militaire, qui contrôle toujours le pays, aux protestataires qui multiplient les manifestations d'impatience.

Le président Hosni Moubarak a démissionné en février, sous la pression de la rue. Près de six mois plus tard, les manifestations ont repris. Des citoyens ont installé des tentes depuis deux semaines sur la place Tahrir du Caire. Ils critiquent la lenteur du Conseil suprême des forces armées, l'organe militaire qui dirige le pays depuis lors. Lenteur à mettre en oeuvre des réformes, organiser les élections et juger les responsables de l'ancien régime.

Pour calmer ces critiques, l'armée a décidé un profond remaniement du gouvernement. Une quinzaine de nouveaux ministres devaient prêter serment à midi devant le maréchal Tantaoui, chef du Conseil suprême des forces armées. C'est ce que le gouvernement a annoncé sur sa page Facebook. Mais la liste des nouveaux ministres n'est pas encore publiée. Les portefeuilles des Affaires étrangères et des Finances devraient changer de main. Mais les critiques visent aussi le ministre de la justice, pour son manque de fermeté à faire juger les responsables de l'ère Moubarak.

Autre initiative pour rassurer la population: l'armée a annoncé hier les modalités des prochaines législatives. Le scrutin était prévu en septembre, mais il est reporté de deux mois. Le vote se fera en trois jours, espacés de deux semaines chacun. Le gouvernement installé aujourd'hui doit en principe rester en place jusqu'à à ces élections.

D. Fontaine
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK