Egypte: la place Tahrir à nouveau envahie par les manifestants

Les manifestants sont de retour sur la place Tahrir.
Les manifestants sont de retour sur la place Tahrir. - © EPA - Mohamed Omar

D'importants rassemblements se tiennent ce vendredi à travers toute l'Égypte. Les manifestants dénoncent la lenteur des réformes promises et espèrent que les anciens dirigeants seront jugés fermement et rapidement.

Les Égyptiens s'impatientent. Ce vendredi est marqué par d'importantes manifestations. La place Tahrir au Caire, symbole de la révolte égyptienne, est le théâtre de nouveaux rassemblements. Les manifestants entendent dénoncer la lenteur des réformes et réclament une purge de la police et une justice plus ferme contre les anciens dirigeants.

Ce vendredi est le jour du "dernier appel", lancé par les contestataires au Conseil suprême des forces armées, qui dirige l'Égypte depuis la chute du président Hosni Moubarak en février. Beaucoup d'Égyptiens reprochent au Conseil militaire de ne pas tenir ses promesses de réformes et de retarder le procès des caciques de l'ancien régime.

Les rassemblements se sont multipliés, ces derniers jours, à travers l'Egypte. Plusieurs centaines de personnes ont installé leur campement sur la place Tahrir. Cette place, située au centre du Caire, a été le cœur du mouvement de contestation contre le président Moubarak.

Pas d'élections en septembre?

L'ancien président Hosni Moubarak et son clan sont accusés de corruption et de la répression sanglante du soulèvement populaire. Le procès d'Hosni  Moubarak, qui est hospitalisé à Charm el Cheikh au bord de la mer Rouge, doit s'ouvrir le 3 août. Mais il pourrait être postposé.

Le report des élections législatives est un autre motif de colère. Le scrutin, prévu en septembre, a été reporté d'un mois ou deux. Un délai réclamé par de nombreuses formations politiques. La population égyptienne, elle, attend de pouvoir exercer son droit de vote.

Nicolas Willem
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK