Egypte: les pouvoirs législatifs passent de l'armée au Parlement

Saad al-Katatni
2 images
Saad al-Katatni - © KHALED ELFIQI (AFP)

L'armée au pouvoir en Egypte depuis la chute du président Hosni Moubarak en février dernier a transféré les pouvoirs législatifs qu'elle détenait à la nouvelle chambre basse du Parlement, a annoncé le gouvernement égyptien.

"Le maréchal Hussein Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées, a annoncé dans une lettre adressée à l'Assemblée du peuple (chambre basse du Parlement) que les pouvoirs législatifs lui étaient transférés", a annoncé le gouvernement sur sa page du réseau social Facebook.

La nouvelle Assemblée du peuple a tenu sa première session lundi. L'ancienne Assemblée avait été dissoute l'année dernière à la suite du soulèvement populaire qui a conduit à la chute d'Hosni Moubarak.

Un marathon électoral qui ne s'est achevé qu'il y a quelques jours a porté sur le devant de la scène les principaux partis islamistes égyptiens qui ont remporté près des trois quarts des 498 sièges de l'Assemblée.

Le premier acte de la nouvelle Assemblée a été d'élire son président, Saad al-Katatni, membre de la puissante confrérie des Frères musulmans dont le Parti de la Liberté et de la Justice (PLI) a remporté 47% des sièges de l'Assemblée.

AFP
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK