Egypte: frappes aériennes au Sinaï après la mort des gardes-frontières

Funérailles des gardes-frontières
Funérailles des gardes-frontières - © AHMED MAHMOUD (AFP)

L'Egypte a lancé ce matin des frappes aériennes dans la région du Sinaï proche de la frontière avec Israël. Une vingtaine d'activistes islamistes présumés auraient été tués. Des opérations militaires en réaction à l'attaque contre des gardes-frontière qui a fait 16 morts dimanche.

L’opération de l’armée égyptienne a visé le village de Toumah, dans le nord du Sinaï, à la frontière avec l'enclave palestinienne de Gaza.

Selon les autorités égyptiennes, 20 activistes ont été tués dans ces frappes menées par des hélicoptères. L'opération doit se poursuivre, dans d’autres secteurs situés dans le nord du Sinaï, à proximité de la frontière israélienne.

C'est la première fois, depuis des décennies, que l'armée égyptienne mène des frappes aériennes dans la péninsule du Sinaï. Ces frappes interviennent quelques heures après les funérailles militaires, au Caire, des 16 gardes-frontières tués dimanche soir près de la frontière avec Israël. Les soldats ont été tués par un commando qui s'est ensuite infiltré sur le territoire israélien, où il a été neutralisé.

En réaction à cette attaque, les autorités égyptiennes ont aussi commencé à fermer les tunnels, qui relient l’Egypte à la bande de Gaza. Ces tunnels sont utilisés pour passer clandestinement la frontière et pour la contrebande.

Le chaos du Sinaï crispe des relations déjà tendues entre les trois principaux acteurs de la région, l’Egypte, Israël, ainsi que le Hamas qui dirige la bande de Gaza.

"Succès complet"

Les opérations contre des "terroristes" dans le Sinaï sont un "succès complet" et vont se poursuivre, a affirmé mercredi l'armée égyptienne dans une déclaration.

Ces opérations visent "à assurer le contrôle et restaurer la sécurité (dans la péninsule) en pourchassant et en ciblant les éléments terroristes armés présents dans le Sinaï. Cette mission a été accomplie avec un succès total, et ce plan va se poursuivre", ajoute le commandement militaire.

Nicolas Willems avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK