Violences religieuses au Caire: le cerveau, arrêté, est une femme

L'église de la Vierge Marie à Imbaba
L'église de la Vierge Marie à Imbaba - © KHALED DESOUKI (AFP)

Une Egyptienne chrétienne, à l'origine des violences confessionnelles ayant fait 15 morts au Caire samedi soir, a été arrêtée jeudi, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Agée de 26 ans, Fakhry, qui vivait dans la ville d'Assiout (sud) avec son mari chrétien, a fui sa maison et s'est convertie à l'islam afin d'épouser un musulman, Yassin Thabet, selon la même source. Les heurts de samedi dans le quartier populaire d'Imbaba, qui ont fait 15 morts et plus de 200 blessés, ont débuté après que des musulmans ont attaqué une église pour libérer Fakhry, croyant qu'elle y était retenue contre son gré. Mais Fakhry se trouvait avec son mari musulman dans une maison adjacente à l'église et a quitté les lieux durant les affrontements. Elle est retenue sous l'accusation de polyandrie, d'après la source judiciaire. Les Coptes, qui représentent de 6 à 10% des Egyptiens, s'estiment discriminés dans une société en grande majorité musulmane. Ils ont été visés par plusieurs attentats, en particulier celui du Nouvel an contre une église à Alexandrie (21 morts). Depuis des mois, l'Egypte connaît une montée des tensions confessionnelles, alimentée par des polémiques autour des femmes coptes qui souhaiteraient se convertir à l'islam mais seraient maintenues cloîtrées par l'Eglise.

Belga

Et aussi

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK