Egypte: 15 policiers tués au Sinaï, trois jours de deuil national

Illustration: un policier égyptien à un poste frontière avec Israël dans le Sinaï
Illustration: un policier égyptien à un poste frontière avec Israël dans le Sinaï - © CRIS BOURONCLE (AFP)

Au moins 15 policiers égyptiens ont été tués et sept autres blessés dimanche lors de l'attaque d'un poste-frontière du nord du Sinaï par des hommes armés, non identifiés. Le président égyptien Mohamed Morsi a proclamé ce lundi trois jours de deuil national.

"La présidence de la République annonce trois jours de deuil après l'attaque terroriste", annonce un bandeau de la télévision.

Les hommes, qui ont tué les policiers, ont ensuite tenté de franchir la frontière avec Israël, cinq d'entre eux ont été tués. Ce n'est pas le premier incident  visant des gardes-frontières égyptiens. Mais c'est en tous cas un premier test majeur pour le nouveau pouvoir égyptien, dans ses relations de voisinage avec l'état hébreu.

L'attaque s'est déroulée à la tombée du jour, lorsque les gardes-frontières  se préparaient à la rupture du jeûne du ramadan. Une vingtaine d'assaillants, cagoulés et déguisés en bédouins ont surgi. Ils ont fait feu et de sont emparés de deux blindés. Une partie du commando s'est dirigée vers Israël, cinq d'entre eux ont été abattus.

Le président Morsi a tenu une réunion d'urgence avec les responsables de l'armée et de la sécurité. Dans une intervention télévisée il a promis de reprendre le contrôle du désert du Sinaï. Les sources de sécurité  égyptiennes ont attribué cette attaque à des jihadistes venus  de Gaza . Le poste frontière de Rafah  avec Gaza a été fermé jusqu'à nouvel ordre.

En devenant président, Mohammed Morsi a promis de respecter le traité de paix signé avec  Israël en 1979. Mais issu du mouvement des Frères Musulmans, il compte dans ses rangs des éléments qui ne veulent pas d'une collaboration trop affichée  avec Israël. Président sous le contrôle étroit du Maréchal Tantaoui  du Conseil suprême des Forces armées, Mohammed Morsi  doit affronter 4 défis : éviter que le Sinaï ne se transforme en refuge pour islamistes affiliés  à Al Qaïda, qu'ils viennent de Gaza  ou d'ailleurs. Il doit  définir sa collaboration avec le Hamas au pouvoir à Gaza. Il doit aussi convaincre ses partisans que la lutte politique ne peut pas tolérer des opérations terroristes et enfin, rassurer Israël et sa population inquiets des développements en cours en Syrie  ou avec l'Iran. 

Françoise Nice

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK