Ecoutes téléphoniques: Poutine prêt à lancer un système "de sécurité"

"En ce qui concerne le cyber-espionnage, ce n'est pas seulement de l'hypocrisie manifeste entre alliés et partenaires, mais aussi une attaque directe contre la souveraineté et une violation des droits de l'homme, une invasion de la vie privée", a lancé M. Poutine qui répondait à une question de l'agence de presse russe Itar-Tass, portant sur les écoutes téléphoniques américaines.

"Je suis prêt à développer conjointement un système garantissant la sécurité de l'information internationale", a-t-il continué, à la veille de son départ pour une tournée diplomatique en Amérique latine, où il doit notamment participer au sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud).

En 2013, les révélations du collaborateur du renseignement américain Edward Snowden sur plusieurs programmes tentaculaires de surveillance de l'Agence nationale de sécurité (NSA) avaient permis de révéler l'ampleur de la surveillance électronique opérée dans le monde entier par les États-Unis.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK