Écosse : une attaque au couteau fait un mort et six blessés à Glasgow

Un homme a poignardé à mort deux personnes vendredi à Glasgow, en Ecosse, avant d'être abattu par les forces de l'ordre, dont un de ses membres a été grièvement blessé au cours de l'attaque, rapportent les médias britanniques. Selon la Scottish Police Federation, qui représente la profession, un policier a été poignardé et est mort des suites de ses blessures. Cet incident n'est pas traité comme une attaque terroriste et l'enquête se poursuit, a déclaré la police écossaise dans un communiqué diffusé via Twitter.

"L'individu sur lequel la police a ouvert le feu est mort. Six autres personnes blessées sont à l'hôpital, dont un policier, qui se trouve dans un état critique mais stable", avait déclaré plus tôt sur Twitter un responsable de la police écossaise, Steve Johnson, .

Cet incident survient six jours après la mort de trois personnes dans une attaque au couteau à Reading, une attaque
qualifiée de terroriste par la police britannique
.

Pas de danger pour le public

Un peu plus tôt dans l'après-midi, un témoin cité par l’agence PA a fait état d’une importante présence policière et de plusieurs personnes emmenées par ambulance.

Une opération de police est en cours vendredi à Glasgow, entraînant le bouclage de plusieurs rues du centre-ville où les services de secours ont été mobilisés, a annoncé sur Twitter la police de la ville.

"Les services d’urgence traitent actuellement un incident à West George Street", a indiqué la police.

"La rue a été fermée et il est demandé au public d’éviter la zone", selon la même source, selon laquelle "la situation est contenue" et "il n’y a pas de danger pour le public". Selon plusieurs sources, ce qui a été qualifié d'"incident" est à présent sous contrôle.

Quatre personnes emmenées en ambulance, selon un témoin

Un témoin contacté par la BBC a observé a les conséquences de l'attaque depuis un immeuble de bureaux voisin et  a déclaré avoir vu quatre personnes emmenées en ambulance.

Craig Milroy a également affirmé à l'agence de presse PA : "J'ai vu un homme allongé sur le sol, d'origine africaine, sans chaussures. Il était sur le sol avec quelqu'un qui lui tenait le côté - je ne sais pas si c'était une blessure par balle, un coup de couteau, ou ce que c'était".

M. Milroy a déclaré que l'homme au sol était l'un des quatre emmenés par les médecins et qu'il pensait être victime d'une attaque.

Il a ajouté : "Après cela, nous avons vu de l'agitation, des ambulances plus haut et nous avons vu des policiers armés entrer tous en courant dans l'hôtel à côté de la salle de la société".

Réactions officielles

La ministre de l'Intérieur Priti Patel a évoqué dans un tweet des informations "profondément alarmantes", sans davantage de précisions.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a qualifié de "véritablement horribles" les informations provenant de Glasgow.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK