Ecosse : accusé de 13 agressions sexuelles, l'ex-Premier ministre Salmond est acquitté

L'ex-Premier ministre indépendantiste écossais Alex Salmond quitte le 23 mars 2020 la Haute cour d'Edimbourg après son acquittement.
L'ex-Premier ministre indépendantiste écossais Alex Salmond quitte le 23 mars 2020 la Haute cour d'Edimbourg après son acquittement. - © ANDY BUCHANAN

L’ex-Premier ministre indépendantiste écossais Alex Salmond a été acquitté ce lundi des agressions sexuelles et tentatives de viol pour lesquelles il était jugé devant la Haute cour d’Edimbourg.

L’ancien responsable politique de 65 ans, qui a dirigé le gouvernement écossais de 2007 à 2014 et mené l’Ecosse au seuil de l’indépendance, clamait son innocence.

Accusé de 13 agressions sexuelles

Il était accusé de 13 agressions sexuelles et tentatives de viol contre neuf femmes, présumées avoir été commises entre juin 2008 et novembre 2014, notamment dans sa résidence officielle.

Durant son procès, il avait dénoncé des "exagérations" et des "inventions" à motivation politique.

Après le verdict du jury, tombé au terme de onze jours de procès, Alex Salmond a déclaré que sa foi dans la justice écossaise en était ressortie "renforcée".

"Quel que soit le cauchemar que j’ai vécu ces deux dernières années, ce n’est rien comparé au cauchemar que chacun d’entre nous vit actuellement", a-t-il ajouté en faisant référence à la pandémie de nouveau coronavirus. "Des gens meurent et beaucoup plus vont mourir."


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Il a exhorté les personnes présentes à rester confinées chez elles.

Extraits de la déclaration d'Alex Salmond (anglais):

Traduction d'Alex Salmond, ancien Premier ministre d'Écosse : 
"Il y a un peu plus d'un an, lorsque nous avons terminé l'action civile et le contrôle judiciaire, j'ai dit que j'avais une grande foi dans le système judiciaire écossais. Cette foi s'est beaucoup renforcée aujourd'hui. J'aimerais donc commencer par expliquer cette foi et remercier le jury pour sa décision."
"Il y a certaines preuves que j'aurais aimé voir dirigées dans ce procès, mais pour diverses raisons, nous n'avons pas pu le faire. À un moment donné, ces informations, ces faits et ces preuves verront le jour."
 "Quel que soit le cauchemar dans lequel j'ai vécu ces deux dernières années, il n'est rien comparé au cauchemar que chacun d'entre nous vit actuellement."
"Des gens meurent, beaucoup d'autres vont mourir. Ce que nous faisons en ce moment et je sais que vous avez un travail à faire qui n'est pas prudent et je sais que c'est votre travail, mais ce n'est pas prudent. Et je vous conseille vivement de rentrer chez vous, ceux qui peuvent et sont capables de le faire, de prendre soin de vos familles et que Dieu nous aide tous."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK