Donald Trump traité avec du Remdesivir : quelle est l'efficacité de ce médicament ?

Donald Trump a été testé positif au coronavirus et se trouve actuellement à l’hôpital militaire Walter Reed de Bethesda au nord de Washington.

 

Ses médecins ont annoncé avoir administré au Président des États-Unis du Remdesivir, un antiviral développé par le laboratoire américain Gilead Sciences. Ce médicament est connu depuis plusieurs années, mais il n'avait jamais été commercialisé jusqu'ici. Il avait d’abord été mis au point pour combattre le virus Ebola, mais cela avait été un échec. Malgré son prix très élevé, il est testé depuis le début de la pandémie de coronavirus.


►►► À lire aussi : Donald Trump positif au coronavirus et hospitalisé : quels sont les scénarios possibles à partir de maintenant ?


Pourquoi le Remdesivir ?

"Le Remdesivir a déjà été utilisé dans des essais cliniques", nous explique Nicolas Dauby, infectiologue au Centre hospitalier universitaire Saint-Pierre. "Malgré le fait qu’il y avait une activité antivirale démontrée chez le singe, pour le moment il n’y a aucune preuve que le Remdesivir permet de diminuer la quantité de virus chez l’homme. Par ailleurs, le Remdesivir n’a aucun impact sur la mortalité dans le Covid-19". Pour ce spécialiste, il n’y a uniquement qu’un petit bénéfice chez les patients hospitalisés et ayant besoin d’oxygène. "Ce bénéfice se traduit par une résolution des symptômes plus importants, c’est tout".

Un pari

Nicolas Dauby, pense que l’utilisation du Remdesivir par les médecins du président américain n’est qu’un pari. "Les médecins qui conseillent Donald Trump veulent faire diminuer très rapidement la charge virale même si, comme je l’ai dit, on n’a aucune démonstration chez l’homme que ça fonctionne". L’infectiologue pense aussi que les médecins veulent à tout prix éviter une progression de la maladie vers une forme sévère de Covid-19. "Parce qu’on sait que vu l’âge du patient Trump, son pronostic ne sera pas bon".

Quel traitement alors ?

Autre élément que souhaite rappeler l’infectiologue, les États-Unis ont acheté cet été le stock mondial de Remdesivir. L’antiviral est dès lors le traitement standard dans de nombreux hôpitaux aux États-Unis, alors qu’il n’y a aucune démonstration claire de son efficacité. Actuellement, le traitement recommandé à l’hôpital pour les patients qui ont besoin d’oxygène ou de ventilation artificielle c’est la Dexaméthasone qui est un anti-inflammatoire puissant. "C’est l’unique traitement qui a démontré une efficacité pour diminuer la mortalité chez les patients avec un Covid-19", insiste-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK