Donald Trump sans Steve Bannon, les raisons d'un départ

Le très controversé conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, ancien rédacteur en chef du site nationaliste et ultraconservateur Breitbart News, était sur la sellette depuis quelques jours. Hier, son départ de la Maison Blanche a été annoncé dans un communiqué. Un nouveau limogeage dans une administration où le "turn over" est impressionnant pour ces 200 premiers jours. 

Officiellement, l'ancien conseiller influent et controversé de Donald trump dit avoir démissionné, mais cela faisait plusieurs semaines que le président réfléchissait à son sort.

Un conseiller au cœur de tensions

Première raison de ce départ : Bannon serait au cœur des divisions au sein de la Maison Blanche. Ses relations sont extrêmement tendues avec le gendre de Trump, Jared kushner, ainsi qu'avec le général McMaster, le conseiller à la sécurité national Dès son arrivée il y a quelques semaines Le nouveau chef de cabinet de Trump, John Kelly, pressé de remettre de l'ordre, pensait à le débouter.

Et goutte d'eau qui a fait déborder le vase : dans une interview récente a un journaliste américain, il a assuré que l'option militaire en Corée du Nord était irréalisable - contredisant la politique de Trump, ce qui aurait rendu furieux le président, selon des officiels à la Maison Blanche. Le départ de ce conseiller nationaliste survient en plein cœur d’une nouvelle polémique, après que le président Donald Trump a renvoyé dos à dos néonazis et militants antiracistes, suite à une manifestation ayant mal tourné à Charlottesville, faisant un mort parmi les antiracistes, tuée par une voiture conduite par un suprématiste blanc.

Le renvoi de Bannon, proche de l'extrême droite pourrait donc apaiser légèrement la colère des opposants au président. Mais l'ancien conseiller, de retour à la tête du média d'extrême droite Breitbart news ,pourrait tenter de saboter la présidence de Trump, son ancien allié.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK