Donald Trump: "Aucun Américain n'a été touché dans les frappes iraniennes en Irak"

Le président des États-Unis, Donald Trump s'est exprimé sur le coup de 17h (heure belge) ce mercredi suite aux frappes iraniennes sur des bases abritant des soldats américains en Irak

"Aucun Américain n'a été blessé dans l'attaque de la nuit dernière, a-t-il déclaré entouré de hauts responsables de l'exécutif et de hauts gradés du Pentagone. Nous n'avons pas de blessés, tous nos soldats sont saufs, il n'y a que des dommages mineurs dans nos bases."

Le président des Etats-Unis a ensuite affirmé que l'Iran "semble reculer", tout en annonçant de nouvelles sanctions "immédiates" contre l'Iran. "En réponse à l'agression iranienne, les Etats-Unis vont immédiatement imposer des sanctions économiques additionnelles contre le régime iranien", a-t-il déclaré. Ces sanctions n'ont pas été détaillées mais elles s'appliqueront "jusqu'à ce que l'Iran change d'attitude", a-t-il ajouté.

"Tant que je suis président, l'Iran n'aura pas l'arme nucléaire", a encore souligné Donald Trump. Il a appelé le régime iranien à abandonner ses ambitions nucléaires. 

Donald Trump compte par ailleurs demander à l'Otan de s'impliquer "beaucoup plus" au Moyen-Orient. Il invite aussi les Européens à quitter l'accord sur le nucléaire iranien.

Une allocution attendue tant aux États-Unis qu'à l'international

Cette déclaration est attendue par les observateurs internationaux alors que les appels à la retenue se sont multipliés du côté de la communauté internationale, notamment du côté de la Russie et de la Turquie, mais aussi de l'Union européenne qui indique qu'elle ne ménagera pas sa peine pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien.

L’Iran a revendiqué des tirs de missiles en représailles à la frappe américaine qui a tué le puissant général Qassem Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient. Au total, 22 missiles sol-sol se sont abattus sur les bases de Aïn al-Assad (ouest) et Erbil (nord), où sont stationnés certains des 5200 soldats américains déployés en Irak.

Alors qu’il avait été question qu’il s’exprime rapidement à la nation après les tirs de missiles iraniens, selon deux collaborateurs de la Maison-Blanche cités par CNN, l’intervention publique de Donald Trump a été annulée lundi soir et la seule réaction du milliardaire républicain avant la conférence de presse avait été un tweet un peu énigmatique à la tonalité plutôt apaisante.

"Tout va bien ! Missiles envoyés depuis l’Iran contre deux bases militaires en Irak. L’évaluation des dégâts et des victimes est en cours. Jusqu’ici, tout va bien !", a-t-il écrit mercredi soir sir Twitter. "Nous avons l’armée la plus puissante et la mieux équipée au monde, de loin !", a-t-il ajouté.

Des messages et une attitude en contraste avec les déclarations faites sur la télévision d’État iranienne qui font état de 80 morts côté américain. Une information contredite par des sources américaines et irakiennes qui indiquent qu’il n’y a pas de victimes suite aux attaques iraniennes sur les bases militaires irakiennes de Aïn al-Assad, à 180 km à l’ouest de Bagdad, et Erbil, dans le Kurdistan irakien.

Page de notre 19h30 de ce mercredi sur les tensions entre Etats-Unis et Iran:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK