Donald Trump aimerait inviter Vladimir Poutine à Washington à l'automne prochain

Donald Trump aimerait invité Vladimir Poutine à Washington à l'automne prochain
Donald Trump aimerait invité Vladimir Poutine à Washington à l'automne prochain - © BRENDAN SMIALOWSKI - AFP

Des discussions sont "en cours" pour organiser un deuxième sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine, à Washington à l'automne prochain, a déclaré jeudi la porte-parole de la Maison Blanche.

Lundi à Helsinki, lors de leur premier sommet bilatéral, le président américain "a accepté la poursuite du dialogue" entre les conseillers à la sécurité nationale des deux pays, a dit Sarah Sanders sur Twitter.

Donald Trump a demandé à son conseiller à la sécurité nationale John Bolton "d'inviter le président Poutine à Washington à l'automne et ces discussions sont déjà en cours", a-t-elle ajouté.

Trump ne laissera pas les Russes interroger des officiels américains

Par ailleurs, Donald Trump a annoncé qu'il ne permettra pas que des responsables américains soient interrogés par la justice russe.

Lors de sa conférence de presse controversée avec Donald Trump lundi à Helsinki, Vladimir Poutine a proposé de permettre à Washington d'interroger, en Russie, les 12 agents du renseignement russes inculpés aux Etats-Unis pour ingérence dans la présidentielle américaine de 2016.

Mais à la "condition" d'une "réciprocité" : Moscou demandait en retour un interrogatoire de responsables américains soupçonnés par la Russie "d'activités illégales", notamment dans l'affaire qui implique l'investisseur britannique critique du Kremlin William Browder, condamné par contumace par la justice russe pour évasion fiscale.

Le président américain avait alors évoqué une "idée intéressante" et une "proposition incroyable". L'absence de refus de la Maison Blanche, qui a laissé planer le doute en affirmant encore mercredi que Donald Trump étudiait la question, a suscité la colère de la classe politique à Washington.

Finalement, la présidence américaine a dit jeudi espérer plutôt que Vladimir Poutine laissera "les 12 Russes identifiés venir aux Etats-Unis pour prouver leur innocence ou culpabilité".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK