Disparition de Jamal Khashoggi: Riyad rejette les menaces de sanctions

Donald Trump a promis samedi un "châtiment sévère" à Riyad s'il avait ordonné le meurtre de Jamal Khashoggi.
Donald Trump a promis samedi un "châtiment sévère" à Riyad s'il avait ordonné le meurtre de Jamal Khashoggi. - © JIM WATSON - AFP

L'Arabie saoudite a rejeté ce dimanche toute menace de sanctions liée à la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, dont elle est accusée par certains pays d'être responsable, et promis de contre-attaquer en cas de mesures hostiles à son encontre.

"Le royaume affirme qu'il rejette entièrement toute menace ou tentative de l'affaiblir, que ce soit via des menaces d'imposer des sanctions économiques ou l'usage de pression politique", a déclaré un haut responsable sous couvert de l'anonymat, cité par l'agence officielle SPA. Cette déclaration intervient notamment alors que Donald Trump a promis samedi un "châtiment sévère" à Riyad s'il avait ordonné le meurtre de Jamal Khashoggi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK