Discussion entre Harry et William, Elizabeth isolée et Charles en larmes : revivez l'hommage au prince Philip (photos et vidéos)

Le prince Philip, discret époux de la reine Elizabeth II, mort "paisiblement" le 9 avril au château de Windsor à l'âge de 99 ans, repose désormais dans le caveau de la chapelle Saint-George, sur le domaine de la résidence royale. Un hommage lui a été rendu durant une cérémonie sobre, en comité restreint à cause de la pandémie, et millimétrée.

Son cercueil demeurera dans la crypte jusqu'à ce que la reine l'y rejoigne. Les époux ainsi réunis auront alors pour dernière demeure la chapelle du Memorial du roi George VI, père d'Elizabeth II.


►►► À lire aussiLors d'obsèques marquées par l'image d'Elizabeth II seule, le Royaume-Uni a dit adieu au prince Philip


Une cérémonie préparée par Philip lui-même

Quelques jours avant son 95e anniversaire, la reine a rendu hommage, entourée des membres les plus proches de la famille royale, à celui qu'elle définissait comme sa "force" et son "soutien", depuis son couronnement en 1952.

Si les forces de l'armée britannique, chère au cœur du prince Philip, on commencé à se rassembler dès 15h, heure belge, la levée du cercueil n'a eu lieu que quarante minute plus tard. 


►►► À lire aussiLa revanche du prince Philip ou comment la série "The Crown" l'a sorti de l'ombre de la couronne britannique


Couvert de l'étendard personnel du duc d'Edimbourg, de son épée, sa casquette de la Marine et d'une couronne de fleurs, le cercueil a été transporté à l'arrière d'un Land Rover vert militaire que le prince Philip avait lui-même contribué à concevoir pendant 16 ans.

Une trentaine d'invités

Menée par Charles, le prince héritier de la couronne, et sa sœur la princesse Anne, la courte procession, suivie par la reine dans sa Bentley, a accompagné le cercueil jusqu'à la chapelle Saint-Georges pour l'office religieux.

La procession n'a pas parcouru de nombreux kilomètres puisque seuls une centaine de mètres séparent le château de la chapelle. Elle a déambulé au son de la fanfare des Grenadier Guards, dont Philip a été le colonel pendant 42 ans, rappelant le passé militaire du duc d'Edimbourg, qui a combattu dans la marine pendant la Seconde Guerre mondiale.

En troisième ligne dans le cortège funéraire, derrière les enfants de la reine et du prince Philip, se trouvaient leurs petits-fils William et Harry. Durant la procession, les deux frères étaient séparés par leur cousin Peter Phillips, fils de la princesse Anne. Ce choix a été abondamment commenté dans la presse, à l'affût de tout signe de réconciliation entre les deux fils du prince Charles.


►►► À lire aussiDécès du prince Philip : l'espoir d'une réconciliation familiale avec le retour du prince Harry à Londres


En 1997, les deux frères avaient suivi tous les deux côte à côte le cercueil de leur mère la princesse Diana, morte tragiquement dans un accident de voiture à Paris, poursuivie par des paparazzis.

C'était la première fois depuis son retrait fracassant et son départ outre-Atlantique que le prince Harry retrouvait en public la famille royale, qu'il a accusée de racisme et d'indifférence envers son épouse métisse Meghan Markle, lors d'une interview retentissante accordée à l'animatrice américaine Oprah Winfrey.  Enceinte de leur deuxième enfant, Meghan est restée aux Etats-Unis sur les conseils de son médecin.

Au total, seules 30 personnes étaient autorisées à assister à la cérémonie, d'une part car c'était la volonté du défunt mais aussi en raison des consignes sanitaires.

Une minute de silence nationale

Une fois arrivé sur le lieu lieu où les obsèques devaient être rendues, et alors que la reine Elizabeth II avait déjà quitté son véhicule pour rejoindre la chapelle, une minute de silence nationale a été rendue à 14h heure belge et 15h heure locale.

Absent de la cérémonie, réservée à la seule famille, le Premier ministre Boris Johnson, qui l'a suivie depuis la résidence gouvernementale de Chequers, a publié sur Twitter une photo le montrant la tête inclinée en signe d'hommage.

Le cortège a ensuite suivi le cercueil à l'intérieur de la chapelle où un hommage religieux d'une cinquantaine de minute a eu lieu sans encombre, entre moments musicaux et prises de parole. Le Doyen de Windsor a rendu hommage à son "inébranlable loyauté" envers la reine, son "courage", sa "force d'âme" et sa "foi".


►►► À lire aussiDécès du prince Philip : la presse britannique rend hommage à l'"indomptable duc"


Sur le plan vestimentaire, la famille royale s'est attachée à présenter un front uni. Tous ont arboré une tenue civile, évitant ainsi de distinguer les princes Andrew et Harry, tous deux très attachés à l'armée mais en retrait de la monarchie.

4 images
Tout de noir vêtus, la trentaine d'invités a assité pendant 50 minutes à l'hommage religieux rendu au duc d'Edimbourg © DOMINIC LIPINSKI - AFP

L'image de la reine, seule

Assise seule pendant la cérémonie et tout de noir vêtue jusqu'au masque, la reine Elizabeth II a longtemps été cachée par son chapeau noir. Durant cette cérémonie protocolaire, elle a dit au revoir à celui qui l'a épaulée pendant plus de sept décennies.


►►► À lire aussiElizabeth II ressent un "grand vide" après la mort du prince Philip


C'est désormais seule, à l'instar de l'image qui aura sans doute été la plus marquante de la journée, qu'elle assurera sa fonction. Le fils du couple royal, Charles a également montré beaucoup d'émotion durant la cérémonie puisqu'il est apparu larmes aux yeux sur les images.

4 images
Assise seule en vertu des normes sanitaires, la reine Elizabeth II a gardé la tête baissée sous son chapeau durant une grande partie de la cérémonie. © JONATHAN BRADY - AFP

Un rapprochement remarqué entre William et Harry

Au terme de la cérémonie, les convives ont quitté la chapelle pour retourner au château de Windsor, où le cercueil allait être inhumé. Alors que la reine a repris sa voiture royale, les autres invités ont refait le chemin à pied. À la sortie de l'hommage, William et Harry ont été aperçus côte-à-côte, d'abord accompagnés de Kate Middleton, l'épouse de William, puis seuls.

Cette discussion, bien que secrète, a fait entrave au protocole établi par la famille royale britannique qui ne voulait pas que les deux frères soient vus l'un à côté de l'autre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK