Directive tabac: les lobbies obtiennent le report du vote au Parlement européen

Le vote sur la directive visant le renforcement de la législation anti-tabac a été reporté au Parlement européen
Le vote sur la directive visant le renforcement de la législation anti-tabac a été reporté au Parlement européen - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

L'industrie du tabac a marqué un point dans sa lutte contre les projets visant à durcir la législation sur le tabagisme en obtenant jeudi le report du vote d'un texte censé renforcer la lutte contre le tabac au niveau européen.

Le texte qui devait être discuté et voté la semaine prochaine à l'occasion de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg a été reporté à la session d'octobre.

Le report du texte a été demandé par le groupe PPE, qui rassemble notamment les élus français de l'UMP et les allemands de la CDU, et par les eurosceptiques du groupe ECR.

Depuis plusieurs semaines, l'industrie du tabac menait un lobbying intense auprès des parlementaires européens pour demander le report de l'examen d'un texte qu'elle redoute.

Un point pour les lobbies du tabac

"Le Parlement européen et mon groupe politique se décrédibilisent totalement en soutenant un tel report! Les lobbys de l'industrie du tabac ont réussi leur coup en retardant l'adoption de cette directive visant à renforcer la lutte contre le tabac", s'est insurgée l'eurodéputé française UMP-PPE Françoise Grossetête.

"L'industrie du tabac peut à présent se targuer d'une nouvelle victoire dans sa stratégie d'obstruction à la directive", a -t-elle ajouté.

Le texte qui devait être examiné par le Parlement européen prévoit notamment de diminuer l'attrait des produits du tabac en particulier pour les jeunes et les femmes. Il prévoit ainsi l'interdiction de l'utilisation des arômes dans les produits du tabac, les cigarettes fines ("slims") et les "étiquettes trompeuses" (comme la mention "light"). Il demande que les avertissements de santé occupent 75% de la surface des paquets de cigarettes.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK