Didier Reynders sur le CETA: "Chez nous, il faut encore convaincre en particulier la région wallonne"

Les 28 se réunissent ce mardi en Conseil européen à Luxembourg pour tenter d'accorder leurs violons sur le CETA, le traité de libre-échange UE-Canada, qui doit être signé le 27 octobre. Or, on le sait, il reste encore des efforts à faire pour convaincre la Wallonie, qui résiste toujours au CETA et le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders en est bien conscient.

"Chez nous, il faut encore convaincre en particulier la région wallonne", a admis le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, en arrivant à la réunion.

Pour le reste, Didier Reynders se veut optimiste : "Je vais venir confirmer que le gouvernement fédéral belge est évidemment favorable comme nous le sommes depuis le début. Nous continuons le travail avec certaines régions en Belgique. Depuis 2009 la concertation est permanente".

Didier Reynders assure qu'il fait ce qu'il faut "faire de plus pour convaincre" et espère que d'ici le sommet fin de semaine "nous serons en ordre pour permettre d'avancer".

Retrouvez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK