Didier Reynders déplore l'expansion des colonies à Jerusalem-est

Le chef de la diplomatie belge a indiqué dans un communiqué "déplorer fortement la décision des autorités israéliennes de renforcer l'expansion des implantations à Ramat Shlomo (Jérusalem-est)".

En novembre 2014, les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union européenne avaient déjà exprimé leur opposition à ces plans, appelant Israël à revenir sur sa décision.

Comme le constate le porte-parole de la Haute représentante pour la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, la détermination d'Israël à poursuivre sa politique de colonisation en territoire occupé non seulement menace la viabilité de la solution des deux Etats, mais met aussi sérieusement en doute son engagement à conclure un accord de paix avec les Palestiniens, ajoute le texte.

Selon Didier Reynders, les colonies sont illégales au regard du droit international. Il s'est aussi félicité que l'UE et ses Etats membres continuent d'assurer la mise en œuvre effective de la législation européenne et bilatérale en matière de colonies.

Jeudi dernier, quelques heures à peine après l'annonce d'une coalition de gouvernement par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, l'ONG israélienne anti-colonisation La Paix maintenant avait annoncé ce feu vert donné à la construction de 900 logements dans la colonie de Ramat Shlomo, hautement controversée.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK