DiasporaVote : une initiative citoyenne pour expliquer l’Europe

 DiasporaVote: une initiative citoyenne pour expliquer l'Europe
2 images
DiasporaVote: une initiative citoyenne pour expliquer l'Europe - © Tous droits réservés

Ils sont jeunes, afro-descendants, belges ou français. Ils font partie de la plateforme ADYFE, une organisation de jeunesse de la diaspora Africaine qui réunit près de 110 associations à travers 31 pays du conseil de l’Europe. La raison d’être d’ADYFE est le Développement et la Paix sous toutes leurs formes.

L’an dernier, les membres du groupe ont décidé de promouvoir l’Europe, de vanter ses mérites mais surtout de l’expliquer simplement, avec humour et dans un langage accessible. « La minute européenne » était née.

Selon le rapport « Being black in Europe », les personnes de couleurs, les afro-descendants sont victimes de discriminations, à l’emploi, au logement etc. Victimes de violences physique et psychologique. « La crise migratoire a accentué les différences et les écarts entre les citoyens » explique Céline Fabrequette, 29 ans, l’une des chevilles ouvrières du projet.

Femme, noire et jeune

Le vote des Afro-européens/Afro-descendants lors des dernières élections européennes a été particulièrement bas. Le taux de participation était à peine de 42,61% celui des jeunes n’a pas dépassé les 28%. Un véritable désintérêt politique, un signal d’alarme pour les membres de l’ADYFE, African Diaspora Youth Forum in Europe.

« Si vous regardez quelqu’un qui vous ressemble c’est plus facile » explique Céline. « Vous vous dites, il est comme moi, je peux essayer de la comprendre. C’est comme une langue étrangère. Quand vous dites bonjour à un étranger dans sa langue, cette personne sera d’office plus ouverte ! Regardez en Espagne, le gouvernement Sanchez comprend un nombre élevé de femmes. Quel beau signal envoyé ! C’est fort. »

Pas que pour les Africains !

Le message de l’ADYFE est disponible sur tous les réseaux sociaux. Il est simple et dynamique, ce qui change ? « C’est juste une Africaine qui l’explique ! » s’amuse Célie Fabrequette. Il s’adresse aux jeunes, aux vieux, aux diplômés ou non. Il n’y a pas de portrait type du spectateur de « la minute européenne ». La preuve ? Les commentaires xénophobes, racistes reçus il y a quelque temps par l’ADYFE. « Il y a quelques semaines, une résolution a été votée par le Parlement européen sur les droits des Afro-descendants. Nous avons écrit à ce sujet et reçu rapidement des commentaires discriminatoires, racistes. Cela veut dire que des extrémistes, des personnes ‘fermées’nous suivent. » Céline en rit un instant, mais ces propos haineux ne resteront pas sans suite. Il y aura des actions juridiques.

 

Où sont les élus ?

Le travail de Diaspora vote est loin d’être terminé. Ses membres espèrent sincèrement qu’un jour, ils seront représentés dans les institutions. Aucun chiffre sur les élus issus d’Afrique n’est disponible. « A ma connaissance, il n’y a qu’une parlementaire européenne issue du continent africain » estime Céline Fabrequette. « Certes, les listes électorales en Belgique, en France, en Grande-Bretagne comprennent de plus en plus de candidats issus du continent africain, la Belgique est d’ailleurs 3e sur 28 en matière de représentation de candidats issus de la diversité, mais bien souvent ils ne figurent pas sur une place éligible ! »

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK