Deux œuvres du peintre Raphaël resurgissent au Vatican après 500 ans

Un travail de nettoyage et de restauration a permis de faire une incroyable découverte, révélée par CNN. Un mystère vieux de 500 ans vient d’être résolu au Vatican. Deux peintures sont ressorties des murs d’une pièce du Musée du Vatican. Les œuvres représentent deux figures féminines : la Justice et l’Amitié. Il s’agit vraisemblablement de peintures à l’huile réalisées vers 1520.

Plusieurs indices convergent vers le Maître de la Renaissance

Les recherches ont permis de mettre en lumière plusieurs éléments :

  • En 1508, le Pape Jules II demande à Raphaël de peindre ses appartements privés. L’artiste termine trois pièces et débute les plans pour une quatrième, nommée " Chambre de Constantin ". Il ne la finira jamais et meurt en 1520. C’est dans cette dernière qu’ont été découvertes les nouvelles fresques.
  • Raphaël avait dans l’idée d’utiliser de l’huile pour la quatrième pièce. Ce qui dénotait avec les techniques utilisées à l'époque. Un ancien livre de Giorgio Vasari de 1550, "Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes", atteste d’ailleurs que Raphaël avait commencé à travailler sur ces deux figures en utilisant une nouvelle technique à l’huile.
  • La façon dont le pinceau a été utilisé et les nuances dans les couleurs sont typiques du peintre. Fabio Piacentini, restaurateur au Vatican, affirme également que le fait de ne pas faire de dessin préparatoire sous les deux figures est un signe supplémentaire qu’il s’agit bel et bien de la main du Maître.

C’est un des projets les plus important des dernières décennies

Barbara Jatta, à la tête des Musées du Vatican, ne cache pas son enthousiasme.

Bien qu'il soit peu probable qu'il y ait d'autres chefs-d'œuvre cachés sur les murs du Vatican, les restaurateurs et les spécialistes du Musée gardent toujours les yeux ouverts : "C'est la beauté des différents projets", dit Barbara Jatta. "Nous cherchons toujours ... ça ne finit jamais."

Ce genre de découverte a évidemment un coût. La restauration des deux Raphaël redécouverts et du reste de la " Chambre de Constantin " durera jusqu’en 2022 et devrait coûter 2,7 millions d'euros. Le financement est assuré, en grande partie, par un groupe de donateurs privés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK