Deux tiers du Parlement européen est favorable au visa humanitaire depuis l'ambassade

Deux tiers du Parlement européen est favorable au visa humanitaire depuis l'ambassade
Deux tiers du Parlement européen est favorable au visa humanitaire depuis l'ambassade - © Tous droits réservés

Le Parlement européen a demandé mardi à la Commission de présenter avant fin mars une proposition qui permettrait aux États membres de délivrer des visas humanitaires dans leurs ambassades ou consulats à l'étranger, afin que les personnes nécessitant une protection internationale puissent atteindre l'Union européen sans risquer leur vie.

Le texte a été adopté par 429 voix pour, 194 contre et 41 abstentions. Côté belge, les eurodéputés PS, sp.a, MR, Open Vld, cdH, Ecolo et Groen ont voté pour. N-VA et Vlaams Belang s'y sont opposés, tandis que le CD&V s'abstenait.

La toute grande majorité (90%) des personnes qui se voient octroyer une protection internationale sont entrées dans l'UE par des voies irrégulières, et environ 30.000 personnes sont mortes en essayant de rejoindre l'Europe depuis 2000, selon le rapport adopté.

Autoriser ces personnes à solliciter un visa humanitaire depuis un pays étranger, mais dans les ambassades et consulats des pays de l'UE, aiderait à faire baisser le nombre de décès en Méditerranée ou sur les autres routes migratoires vers l'UE, selon les élus. Cela faciliterait aussi la lutte contre les passeurs et une meilleure gestion des arrivées, de l'accueil et du traitement des demandes d'asile, ajoutent-ils.

Toutefois, la décision de délivrer un tel visa humanitaire européen doit rester de la seule compétence des États membres, nuancent les eurodéputés. Les bénéficiaires devront aussi prouver qu'ils sont bien exposés à un risque de persécution. Et avant la délivrance du visa, chaque demandeur devrait être soumis à une enquête de sécurité, via les bases de données nationales et européennes adéquates.

Archives : Matin Première 23/05/2017

Visa humanitaire : les explications de François de Smet, directeur de Myria, le Centre fédéral Migration. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK