Deux militaires tués par des islamistes armés en Algérie

Des soldats algériens dans les zones montagneuses
Des soldats algériens dans les zones montagneuses - © FAROUK BATICHE - BELGAIMAGE

Deux militaires algériens, dont un officier, ont été tués dimanche dans la région de Sidi Bel-Abbès, à 440 km à l'ouest d'Alger, lors d'une attaque menée par des islamistes armés, a rapporté lundi la presse algérienne.

Selon les médias, les deux militaires ont été tués alors qu'ils inspectaient une centrale électrique du groupe public d'électricité et de gaz Sonelgaz, à Telagh, 80 km au sud de Sidi Bel-Abbès. Les hommes armés, dont le nombre n'a pas été précisé, ont utilisé des armes automatiques, d'après la même source.

En juillet, trois militaires et quatre gardes communaux - un corps de sécurité créé en 1994 pour lutter contre les groupes armés islamistes - avaient été tués dans l'explosion d'une bombe dans la région de Sidi Bel-Abbès.

Le ministère algérien de la Défense a réitéré mercredi sa détermination à lutter contre les islamistes armés "où qu'ils se trouvent (...) jusqu'à leur élimination totale et la purification du pays de leurs actes abjects".

L'armée algérienne mène de front plusieurs opérations, dont l'une à l'est, en Kabylie, pour retrouver le corps de l'otage français Hervé Gourdel et "neutraliser" le groupe lié à l'organisation Etat islamique (EI) qui a revendiqué son assassinat.

Au moins 71 islamistes armés ont été tués depuis le début de l'année, selon l'armée.

 

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK